Cocaïne, cannabis et héroïne autorisés dans les stades pendant la Coupe du monde en Russie

La Russie autorise l'introduction et le transport de certains stupéfiants et psychotropes en quantité limitée. La Russie autorise l'introduction et le transport de certains stupéfiants et psychotropes en quantité limitée.[PA Images / Icon Sport]

Les stades russes seront-ils des lieux de consommation de drogues à ciel ouvert pendant la Coupe du monde ? Les supporters pourront, sous certaines conditions, consommer légalement héroïne, cocaïne ou encore cannabis durant les matchs.

Le Comité d’organisation russe du Mondial 2018 a en effet publié, ce mardi, une déclaration confirmant que les produits stupéfiants étaient autorisés dans le pays, ce en raison d'un flou juridique. Membre de l’EAEU, basée à Moscou, la Russie autorise en effet l’introduction et le transport de certains stupéfiants et psychotropes en quantité limitée, à conditions que les consommateurs soient munis des documents médicaux nécessaires.

Il suffira donc juste aux fans de présenter un certificat médical aux agents des forces de l’ordre travaillant dans les différents points de contrôle du pays et chargés de vérifier l’authenticité des produits. Les millions de supporters venus du monde entier assister à la compétition seront ainsi libres d’apporter du cannabis, de la cocaïne et même de l’héroïne du moment qu’ils fournissent ces fameux papiers médicaux.

Et comme les règles de la FIFA autorisent également les spectateurs à avoir des stupéfiants sur eux, s’ils possèdent une ordonnance écrite en anglais ou en russe, selon le journal pro-Kremlin Izvestia, ils pourraient entrer dans les stades avec de la drogue à leur guise.

La liste complète des produits admis en Russie pendant la tenue de la Coupe du monde permettra la consommation de cocaïne, de codéine, de morphine, d’amphétamine et de cannabis.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles