Les 12 stades de la Coupe du monde en Russie

[©Mladen ANTONOV / AFP]

La Coupe du monde aura lieu du 14 juin au 15 juillet en Russie et se disputera sur douze stades différents. Comme à chaque mondial, le pays hôte a construit des nouvelles enceintes et en a rénové d’autres.

Stade Krestovski (Saint-Pétersbourg)

Nouvelle arène de Saint-Pétersbourg, ce stade a été édifié sur l'île Krestovsky à la place du stade Kirov. Conçue selon une architecture moderne, l'enceinte, haute de 79 mètres, comporte sept étages et peut accueillir jusqu’à 67 000 spectateurs. L’architecture a été confiée au célèbre architecte japonais Kisho Kurosawa et évoque un vaisseau spatial.  

00006.jpg

©Mladen ANTONOV / AFP

Otkrytie Arena (Moscou)

Inauguré en 2014 à Tushino, le stade du Spartak fait la fierté du club. Avec sa façade dotée de centaines de petits diamants formant le logo du club moscovite, cette enceinte a une capacité de 45 000 spectateurs. Il est réputé pour être un des stades les plus chauds de Russie.

000_xp7gp.jpg

©Dmitry Serebryakov / AFP

Cosmos Arena (Samara)

Située dans le district de Radiotsentr, le stade a été conçu selon la thématique du vaisseau spatial pour rendre hommage au secteur aérospatial de la région. Avec son ossature métallique, qui couvre les tribunes à une hauteur de 60 mètres, ses illuminations nocturnes et son dôme en verre, l'enceinte ne laissera pas les spectateurs indifférents. Au total, il pourra accueillir 45 000 personnes. 

000_14l4hb.jpg

©Mladen ANTONOV / AFP

Mordovia Arena (Saransk)

Avec ses couleurs vives mêlant l'orange, le rouge et le blanc, ce stade rend hommage à la palette et à l'artisanat mordoves. Situé à Saransk, sur la rive de l'Insar, il peut contenir près de 45 000 personnes et accueillera quatre matches de groupe du Mondial 2018.

000_14j9li.jpg

©Mladen ANTONOV / AFP

Stade Loujniki (Moscou)

Situé dans l’un des quartiers les plus pittoresques de Moscou, le stade Loujniki accueillera sept matches dont celui d’ouverture le 14 juin prochain et de la finale. Après quatre ans de rénovation, il peut accueillir 80 000 spectateurs. Autrefois appelé Stade Central Lénine dans les années 1950 et 1960, c’est le plus grand stade de la compétition.

capture_decran_2018-05-16_a_17.png

©Capture d'écran

Stade central (Ekaterinbourk)

Édifié en 1953, le stade est imprégné d’un style néoclassicisme soviétique, un héritage historique fort. Sa dernière rénovation a été réalisée en vue de la Coupe du Monde 2018 mais sa façade historique est restée inchangée. En revanche, un toit et des tribunes temporaires ont été ajoutés pour les 35 000 supporters. Il accueillera quatre matches de la compétition dont France-Pérou le 21 juin.

capture_decran_2018-05-16_a_17_3.png

©Capture d'écran

Baltika Arena (Kaliningrad)

Bâti sur l'île Oktyabrsky, à quelques kilomètres de la frontière polonaise, ce stade de 35 000 places accueillera quatre matches du mondial. Laissé quasiment à l’abandon depuis des siècles, il accueillera le club du FC Baltika Kaliningrad après le mondial.

000_rw189.jpg

©Mladen ANTONOV / AFP

Stade de Nijni-Novgorod

Édifié près de la cathédrale Nevsky, au confluent du fleuve et de la rivière de la Volga et de l'Oka, cette arène offre une belle vue sur le Kremlin local. Il peut contenir jusqu’à 45 000 personnes et dévoile un style naturel en accord avec la région de la Volga.

capture_decran_2018-05-16_a_17_0.png

©Capture d'écran

Rostov Arena (Rostov-sur-le-Don)

Construit spécialement pour la Coupe du monde, le stade Rostov Arena est doté de 45 000 places. Il se dresse sur la rive se dresse sur la rive gauche du Don, un des principaux fleuves de Russie, et arbore une architecture originale. Il accueillera cinq rencontres du Mondial, dont un huitième de finale.

rostov.jpg

©Mladen ANTONOV / AFP

Kazan Arena (Kazan)

Le stade sera le théâtre de six rencontres dont un quart de finale. D'une capacité de 45 000 personnes, il a été édifié sur les berges de la rivière Kazanka pour les Jeux mondiaux universitaires d'été en 2013. Vu du ciel, il prend des allures de nénuphar. Sa construction a nécessité 5 millions de blocs de pierre, soit le double de la Pyramide de Khéops.

000_14z3l5.jpg

©Mladen ANTONOV / AFP

Stade Olympique Ficht (Sotchi)

Bâti pour les Jeux olympiques d'hiver de février 2014, le stade Ficht, du nom d'une montagne du Caucase, peut contenir près de 40 000 personnes. Installée au sein du parc olympique dans la vallée de l'Imeretin de Sotchi, l’enceinte ressemble à un sommet enneigé.

capture_decran_2018-05-16_a_17_1.png

©Capture d'écran

 Volgograd Arena (Volgograd)

En forme de cône tronqué, ce nouveau stade a été bâti sur le site du Stade central, au pied du mémorial du Kourgane Mamaïev. En termes de capacité, il peut contenir près de 45 000 supporters et accueillera quatre rencontres de la phase de groupes. Après le Mondial, il deviendra le bastion du FC Rotor.

000_14p59f.jpg

©Mladen ANTONOV / AFP

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles