Du mouvement en prévision sur les bancs de Ligue 1

Patrick Vieira est pressenti pour remplacer Lucien Favre à Nice. Patrick Vieira est pressenti pour remplacer Lucien Favre à Nice. [Visual / Icon Sport]

L’arrivée de Thomas Tuchel comme entraîneur du PSG à la place d’Unaï Emery est le premier mouvement d’une valse en plusieurs temps sur les bancs de Ligue 1. D’autres devraient rapidement suivre aux quatre coins de l’Hexagone.

A Nantes, Claudio Ranieri, en conflit avec ses dirigeants, a annoncé son départ, après seulement une saison du côté de La Beaujoire. Le nom de Jocelyn Gourvennec, remercié en cours de saison par Bordeaux, revient avec insistance pour remplacer le coach italien. «Dans l’esprit, c’est ce que je voudrais car je crois que c’est la meilleure solution», a déclaré, à Ouest-France, le président Waldemar Kita, qui tranchera «avant la fin de la semaine» entre lui et l’Espagnol Gerard Lopez Segu, ancien entraîneur de la réserve du FC Barcelone.

Nice veut aussi régler rapidement la succession de Lucien Favre, annoncé de retour en Allemagne au Borussia Dortmund, au plus vite. «Nous annoncerons le nouvel entraîneur dans quelques jours, j’espère», a indiqué Jean-Pierre Rivère. Et Patrick Vieira est pressenti pour devenir le nouvel entraîneur du club azuréen. Il ne resterait que quelques détails à régler pour boucler la signature de l’ancien international français, actuellement à la tête de New York City en MLS. Pour Caen, la situation est plus complexe. Au club depuis 2012, Patrice Garande a décidé de mettre un terme à son aventure après les remous internes des derniers jours la nomination de Gilles Sergent au poste de président. Philippe Montanier fait partie des favoris pour prendre en main la formation normande.

Christophe Galtier n’a, lui, pas encore donné sa décision. Alors qu’il a réussi sa mission maintien, il attend le passage du Losc devant la DNCG avant de se prononcer. Tout comme Jean-Louis Gasset. Artisan du redressement spectaculaire de Saint-Etienne, l’ancien adjoint de Laurent Blanc est dans l’incertitude et indécis sur son avenir, mais aussi suspendu à la vente du club. Reste les cas Leonardo Jardim, que Monaco aura du mal à retenir en cas d’un intérêt d’un cador européen, et Bruno Genesio, tancé par les supporters lyonnais malgré la qualification pour la Ligue des champions.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles