Parieur, astrologue, économiste... Ils prédisent le vainqueur de la Coupe du monde

La Coupe du monde est lancée. [MLADEN ANTONOV / AFP]

Alors que la Coupe du monde 2018 a commencé depuis jeudi 14 juin, les paris concernant le pays victorieux vont bon train. Cinq fans de football, experts de ce sport ou non, se sont prêtés au jeu des prédictions. 

et pourquoi pas la Pologne ?, d'après l'économiste du sport

Pour l’économiste du sport Pierre Rondeau, «toutes les équipes - hormis peut-être le pays organisateur, la Russie - ont leur place» dans cette compétition, si bien qu’il prédit une issue pour le moins inattendue : «Je prédis une finale Egypte – Pologne […], j’annonce la victoire de la Pologne grâce à son buteur Robert Lewandowski», a-t-il déclaré.

Retrouvant son sérieux, il a affirmé que, selon lui, c’est l’attaquant islandais Jon Dadi Bodvarsson qui se distinguera dans cette compétition, d’une part pour ses talents de footballeur, mais également pour son «association visant à aider les familles en difficulté à payer les équipements sportifs de leurs enfants».

Concernant le parcours de l’équipe de France, le co-auteur du livre «Le foot va-t-il exploser» considère qu’elle pourrait aller jusqu’en demi-finale : «Si on termine premiers de notre groupe, on joue contre le deuxième du groupe D. Ici, je vois la Croatie ou l’Islande […] La France atteint ensuite les quarts et devrait jouer, si je respecte les grandes écritures footballistiques, l’Uruguay ou le Portugal […] Si on passe, on tombe normalement contre le Brésil en demi. Donc bon là…».

Une défaite de la France contre la Seleçao, pour le journaliste espagnol

Guillem Balague, journaliste espagnol de Sky Sports, imagine quant à lui que la finale de cette Coupe du monde verra s’affronter, à nouveau, la France et le Brésil. Mais cette fois-ci, c’est la Seleçao qui soulèvera la coupe : «Ils ont la combinaison parfaite : un milieu de terrain qui peut être à la fois créatif et défensif, des joueurs qui marquent des buts, et un gardien (voire deux) qui peuvent sauver leur équipe de la défaite […] Ils sont plus efficaces que jamais, et l’équipe du Brésil possède absolument toutes les qualités», a-t-il expliqué. 

Si nombreux sont ceux qui imaginent que Neymar sera sacré meilleur joueur de cette compétition, il considère que d’autres Brésiliens mériteraient ce titre : «Cela pourrait être Philippe Coutinho, et pourquoi pas Gabriel Jesus», a-t-il affirmé.

Malgré cette possible victoire du Brésil contre la France, Guillem Balague imagine une véritable «success story» pour les Bleus : «Je pense que c’est typiquement l’équipe qui commence mal, qui n’est pas bien dans la compétition, qui n’impressionne pas… Mais ils peuvent grandir pendant cette compétition : l’équipe a beaucoup de qualités, beaucoup de combinaisons possibles… Ils feront un beau parcours», assure-t-il.

Victoire du Brésil face à l'Espagne, d'après le parieur professionnel

Arnaud Rael, l’un des rares parieurs professionnels français, prévoit «une finale Brésil –Espagne». «J’imagine aussi une grosse performance de la Colombie durant cette compétition, qui pourrait bien être la belle surprise de cette Coupe du monde […] Mais je pense que le Brésil et l’Espagne ont les deux effectifs les plus complets et le plus de certitude en terme de fond de jeu, plus que tout autre nation».

A l’instar de Guillem Balague, le parieur, qui livre ses pronostics sur le site et l’application Beatzebook, voit le Brésil victorieux : «Le Brésil possède tous les meilleurs joueurs du monde à chaque poste et, contrairement à son habitude, elle est également très solide défensivement. Cette année, il détient un gardien de but très courtisé par les plus grands clubs […] Neymar a eu tout le loisir de se reposer et de recharger ses batteries au maximum pour arriver à la Coupe du monde au sommet de sa forme et totalement frais physiquement et mentalement… Ce sera pour moi le joueur de la compétition», a-t-il ajouté. 

Quant à l’équipe de France, elle devrait être éliminée lors des quarts de finale, selon les prédictions d’Arnaud Rael : «L’Espagne devrait logiquement se trouver sur son chemin […] Les Espagnols possèdent un collectif et un niveau de jeu bien supérieur à celui des Bleus. Les Français possèdent de nombreuses individualités très talentueuses, mais le collectif manque encore de cohésion, sachant que Didier Deschamps a changé une grosse partie de son ossature et qu’il n’a toujours pas trouvé son système de jeu de prédilection avec ce nouveau groupe. Nous ne sommes cependant pas à l’abri d’une belle surprise avec le talent de nos jeunes Bleus, je verrais bien Ousmane Dembélé terminer meilleur espoir de la Coupe du monde», a-t-il tempéré.

L'argentine sacrée, selon l'astrologue

Yanis Azzaro a pour habitude de consulter les astres lors des compétitions de football. Et pour cette édition de la Coupe du monde, l’astrologue voit la victoire d'«un pays plutôt à consonance hispanique».

Pensant d'abord que l'Espagne avait de grandes chances de l'emporter - l'ex-sélectionneur Julen Lopetegui était en effet sous les meilleurs auspices -, ce serait finalement l'Argentine qui pourrait compter sur sa bonne étoile. «Malgré une qualification à l'arrachée, et une poule très difficile lors de cette phase finale (Nigéria, Croatie, Islande), les hommes de Jorge Sampaoili [...] pourraient être les lauréats de cette 21e édition de la Coupe du monde», prédit-il. 

D’après l’auteur de «Planètes de stars», qui s’est penché sur les portraits astro-psychologiques de nombreuses personnalités du football, le parcours des Bleus risque d’être peu glorieux : «Autant, les autres années, en 2014 et 2016, je les avais senti aller loin dans la compétition alors qu’ils n’étaient pas forcément attendus […] autant pour cette phase finale russe, cela s’annonce a priori compliqué».

Selon ses prédictions, l’équipe de France pourrait «trébucher après la phase de poule», «malgré une belle dynamique et des talents prometteurs». Les Bleus pourraient notamment être vaincus par l'Argentine ou la Croatie, en huitièmes de finale. 

Un nouveau 98 , d'après une supportrice

Pour Heleana, fervente supportrice de l’équipe de France née deux ans après la victoire de 1998, l’histoire se répétera cette année : «Ce sera France – Brésil, avec une victoire de l’équipe de France», a-t-elle affirmé. «L’Espagne ne sera pas en finale, comme l’équipe a un nouveau sélectionneur la veille de la Coupe du monde», a-t-elle précisé.

En plus de cette victoire, ce sera, selon elle, également l’un des Bleus qui sera sacré meilleur joueur de la compétition. «Antoine Griezmann, parce que c’est celui qui met le plus de buts dans l’équipe», a-t-elle soutenu. 

Il ne reste plus qu’à attendre le 15 juillet prochain pour savoir qui de la supportrice, de l’astrologue, du parieur, du journaliste ou de l’économiste, avait vu juste.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles