Apple: des heures de travail excessives chez les sous-traitants

Une enquête indépendante menée dans les usines chinoises de Foxconn, l'un des principaux sous-traitants du fabricant informatique Apple, a mis en avant des "problèmes importants", notamment des heures de travail excessives incorrectement rémunérées.[AFP/Archives]

Une enquête indépendante menée dans les usines chinoises de Foxconn, l'un des principaux sous-traitants du fabricant informatique Apple, a mis en avant des "problèmes importants", notamment des heures de travail excessives incorrectement rémunérées.

Dans un communiqué publié jeudi, la Fair Labor Association (FLA) a indiqué avoir "obtenu des engagements" substantiels de la part d'Apple "après une enquête indépendante et complète qui a mis en avant des problèmes importants dans les conditions de travail de trois usines en Chine opérées par le principal sous-traitant d'Apple, Foxconn.

Apple s'est engagé auprès de l'association à "ramener les heures de travail aux limites légales tout en préservant leur rémunération, à améliorer les conditions sanitaires et de sécurité et à offrir (aux ouvriers) des possibilités réelles" de faire entendre leurs doléances, ajoute la FLA.

L'organisation va continuer à surveiller les conditions de travail dans ces usines pour "vérifier la mise en oeuvre" des promesses d'Apple.

Le groupe californien avait annoncé à la mi-janvier qu'il allait ouvrir les usines de ses fournisseurs à l'organisation et avait publié la liste de ses sous-traitants, après avoir été accusé d'y laisser perdurer des conditions de travail déplorables.

Vous aimerez aussi

Grève des enseignants : les parents s'organisent
Social Grève des enseignants : les parents s'organisent
Alexis Corbière : « Il n'y a pas trop de solidarité »
Social Alexis Corbière : «Il n'y a pas trop de solidarité»
Défilé festif de militants à la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes, promenant un "triton crêté", le dimanche 20 mai 2018 [GUILLAUME SOUVANT / AFP]
Social « Retour sur la ZAD » : faible mobilisation et discordes à NDDL après la deuxième vague d'expulsions

Ailleurs sur le web

Derniers articles