Youmag va proposer les contenus payants des médias

Une personne essaie une tablette numérique dans un magasin [Patrick Hertzog / AFP/Archives] Une personne essaie une tablette numérique dans un magasin [Patrick Hertzog / AFP/Archives]

Youmag, "magazine personnalisé" sur le web, tablettes et mobiles, qui permet à l'utilisateur de hiérarchiser des articles issus de 5.000 sources d'information (sites d'actu et blogs) en fonction de ses centres d'intérêt, va proposer l'accès aux contenus payants de certains titres.

Lancé en juin 2012, par Guillaume Multrier, qui possède notamment les sites Purepeople et Puremedias, Antoine Levêque et Nicolas Schaettel, Youmag revendique "100.000 téléchargements de son application sur iPhone et iPad en deux mois".

Youmag permet à chaque utilisateur de "construire sa propre revue de presse tout en bénéficiant de l'apport éditorial" d'une équipe de 10 journalistes qui proposent des synthèses de la presse par thème (sport, culture, lifestyle, social...) et composent la une "standard" proposée par défaut.

"Ce sont les meilleurs contenus, puisqu'il y a tout, et avec le meilleur rédacteur en chef, puisque c'est le lecteur qui compose sa propre une. Et on peut aller très loin dans la personnalisation", a déclaré lors d'une conférence de presse Guillaume Multrier.

Dans les prochains jours, Youmag va proposer l'accès à des articles payants, vendus "20 centimes d'euro en moyenne" et proposés par Gala, Stratégies et Satellifax, les titres avec lesquels un accord a été conclu pour le moment.

Outre des articles à la pièce, la vente des journaux et magazines au numéro est également prévue.

Youmag, qui base son modèle économique sur la publicité et la vente de contenus, répartira les revenus avec les éditeurs de contenus.

"Avec Youmag, c'est la première fois qu'on a dans un même réceptacle la presse en ligne, la presse payante et la presse gratuite", a souligné Guillaume Multrier.

"L'enjeu pour la presse c'est de faire grossir le gâteau (en faisant lire davantage, ndlr) et ensuite de partager les revenus. Nous on veut augmenter l'exposition des contenus de la presse pour augmenter la diffusion", a conclu le co-fondateur de Youmag, qui ambitionne de devenir "un Spotify ou un Deezer de la presse".

Ces deux plateformes de musique en ligne permettent d'écouter un large choix de morceaux en streaming.

Vous aimerez aussi

Histoire du jour Son pari fou va rapporter 2 ans de courses gratuites aux Restos du Cœur
Mounir Mahjoubi : « 10% des messages sur internet sont des messages de haine »
Interview Mounir Mahjoubi : «10% des messages sur Internet sont des messages de haine»
Dans un cybercafé à Kinshasa, le 25 février 2015 [FEDERICO SCOPPA / AFP/Archives]
Afrique En République démocratique du Congo, l'odyssée des entrepreneurs du net

Ailleurs sur le web

Derniers articles