Angelina Jolie dans un camp de réfugiés syriens

Mis à jour le Publié le

L'actrice américaine Angelina Jolie est allée dimanche à la rencontre de réfugiés syriens dans le camp de Domiz, au Kurdistan irakien, d'où elle a exhorté les voisins de la Syrie à laisser leurs frontières ouvertes aux réfugiés.

L'actrice, envoyée spéciale du chef du Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), a salué la "bienveillance du gouvernement (de la région autonome) du Kurdistan et de son peuple envers les réfugiés syriens", lors de sa visite au camp de Domiz, où elle a été acclamée par les résidents. Ce camp accueille le plus grand nombre de réfugiés syriens sur le sol irakien.

"J'ai été rassurée d'apprendre que le gouvernement (du Kurdistan) allait continuer à laisser ses frontières ouvertes" aux réfugiés syriens qui ont fui le conflit en cours dans leur pays depuis un an et demi, a expliqué Angelina Jolie. "Cette politique permet de sauver des vies".

"Le plus important, c'est la coopération des pays frontaliers (de la Syrie). Il est vital que leurs frontières restent ouvertes" aux réfugiés, a-t-elle encore souligné.

La région du Kurdistan, qui jouit d'une grande autonomie par rapport à Bagdad, a, la première, accueilli des réfugiés syriens sur le sol irakien, avant que le gouvernement fédéral n'accepte d'en faire autant.

Selon le site internet du HCR consacré à l'aide aux réfugiés syriens, 25.508 d'entre eux sont dûment enregistrés en Irak et 10.914 autres attendent de l'être.

"Etant donné que le bain de sang se poursuit en Syrie, nous devons tous nous tenir prêts à assister à un afflux encore plus massif (de réfugiés). Je suis ravie d'apprendre que le gouvernement (du Kurdistan) va continuer à leur venir en aide", a dit l'actrice à des journalistes.

Avant son séjour en Irak, Angelina Jolie s'était rendue en Jordanie, au Liban et en Turquie, où se sont réfugiés de très nombreux Syriens.

Vous aimerez aussi

Bombardements dans la province de Deraa, le 22 mai 2018 en Syrie [Mohamad ABAZEED / AFP/Archives]
Conflit Syrie : des milliers de civils fuient des bombardements du régime dans le sud
Des déplacés syriens regardent une rencontre du Mondial-2018 de football, le 17 juin dans la province de Raqa [Delil SOULEIMAN / AFP]
Coupe du Monde 2018 Le Mondial 2018, unique échappatoire pour des déplacés syriens
Un convoi de camions transportant des familles syriennes déplacées, le 1er juin 2018 à Abu az Zuhur, dans la province d'Idleb [George OURFALIAN / AFP/Archives]
chiffres Syrie : plus de 920.000 déplacés en 2018, un record depuis le début du conflit

Ailleurs sur le web

Derniers articles