La Syrie accepte le plan de Kofi Annan

Mis à jour le Publié le
[]

Damas a dit accepter le de sortie de crise de l'émissaire international Kofi Annan, qui a reçu mardi l'appui de Pékin après celui de Moscou, deux alliés de poids de la Syrie, où de violents faisaient rage entre soldats du régime et déserteurs passés à l'opposition.

Vous aimerez aussi

Des combattants gouvernementaux progressent en direction de positions du groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans le quartier de Hajar al-Aswad dans le sud de Damas. Photo fournie par l'agence officielle syrienne SANA, le 14 mai 2018 [Handout / SANA/AFP/Archives]
Conflit Le régime syrien a pris le contrôle total de Damas après avoir chassé Daesh
Un adolescent écrit sur un tableau au centre "Hori" pour anciens enfants jihadistes géré par les forces kurdes à Tal Maarouf, dans le nord-est de la Syrie, le 11 février 2018 [Delil souleiman / AFP]
Moyen-orient Syrie : «les lionceaux du califat» réparés par l'écoute et la «morale»
Le président russe Vladimir Poutine et son homologue syrien Bachar al-Assad lors de leur entrevue à Sotchi, dans le sud de la Russie, le 17 mai 2018 [Mikhail KLIMENTYEV / SPUTNIK/AFP]
Diplomatie Poutine et Assad plaident pour la reprise du «dialogue politique» en Syrie

Ailleurs sur le web

Derniers articles