Visite de Benoît XVI au Liban

Mis à jour le Publié le

Le pape Benoît XVI rencontre samedi à Beyrouth les dirigeants politiques et religieux et la jeunesse libanaise, pour évoquer la vocation commune du christianisme et de l'islam à être des religions de paix, dans une région violemment secouée par des manifestations islamistes.

Dans une atmosphère joyeuse et bon enfant, des milliers de personnes, beaucoup de jeunes et même d'enfants, agitant des drapeaux du Vatican et du Liban se sont massées sur les routes menant au palais présidentiel, où le pape est attendu, dans la région chrétienne de Baabda.

Cette deuxième journée devrait être particulièrement chargée pour un homme de 85 ans, qui est apparu frêle et s'appuyant sur sa canne, même s'il semblait en assez bonne forme et heureux d'être pour la première fois au Liban.

Le pape va rencontrer successivement au palais présidentiel de Baabda le président chrétien Michel Sleimane, le chef du Parlement, le chiite Nabih Berri, et le chef du gouvernement sunnite Najib Mikati.

Puis il s'entretiendra avec les chefs des principales communautés musulmanes libanaises (sunnite, chiite, druze et alaouite), une rencontre importante dans ce pays à majorité musulmane, caractérisé dans ses institutions par un partage des pouvoirs entre communautés religieuses.

C'est ensuite que le souverain pontife s'adressera à tous les corps constitués dans "le salon du 22 mai", date du retrait israélien du Liban en 2000. Plusieurs centaines de personnalités des mondes politique, religieux, de la culture seront là pour entendre un discours sur le thème de la paix que le Vatican a présenté par avance comme important.

Le pape se rendra ensuite dans la montagne à Bzommar, au patriarcat arménien, et y déjeunera avec tous les patriarches et évêques du Liban.

Plus tard, ce sera le deuxième moment fort de sa journée chargée, avec sa visite au patriarcat maronite de Bkerké, et sa rencontre avec les jeunes devant le palais du patriarcat.

Benoît XVI, qui doit rester au Liban jusqu'à dimanche, avait été accueilli chaleureusement vendredi par les Libanais, toutes tendances confondues.

Vous aimerez aussi

Proche-Orient Les réfugiés palestiniens au Liban aussi désemparés
Dépouillement dans un bureau de vote à Beyrouth, le 6 mai 2018 [ANWAR AMRO / AFP]
Moyen-orient Liban : le Hezbollah se réjouit, le mouvement d'Hariri perd un tiers des sièges au Parlement
Photo d'une affiche électorale prise dans la localité méridionale de Marjayoun le 5 mai 2018, à la veille des élections législatives libanaises [Mahmoud ZAYYAT / AFP]
Élections Les Libanais aux urnes pour les premières législatives en neuf ans

Ailleurs sur le web

Derniers articles