CES 2018 : CareOS et son miroir magique pour une beauté plus connectée

Ce miroir connecté devrait être commercialisé en automne 2018. [© Care OS]

Si les frères Grimm l'avaient fantasmé dans «Blanche Neige», le miroir intelligent n'est plus un mythe. Lors du CES à Las Vegas, la société française CareOS a présenté une solution connectée innovante.

Un miroir capable de donner des conseils beauté, de diffuser des vidéos, d'aider à parfaire sa coupe de cheveux, de rendre compte du vieillissement de la peau, de sa prise de poids, du suivi des grains de beauté ou encore de renseigner sur la consommation d'eau pour chaque membre du foyer. Voici la solution proposée par la start-up française CareOS qui a fait sensation lors du salon high-tech américain.

«Il ne s'agit d'ailleurs pas seulement d'un miroir affichant des informations, mais d'abord d'un hub géré par un petit boîtier, que l'on peut relier à différents objets connectés de la salle de bain», précise Bérengère de Laporte, directrice marketing de CareOS (qui nous a présenté cette solution dans la vidéo ci-dessus). 

Ainsi, ce miroir possède une caméra afin d'identifier la personne qui le contemple. Celui-ci affichera alors ses données personnelles, qui reste verrouillées pour les autres utilisateurs. Son interface n'est pas tactile mais obéit aux gestes de la main, afin de pourvoir l'utiliser même avec des mains mouillées. Il peut par exemple reconnaître des objets cosmétiques (poudre, pinceaux, rouge à lèvres...) pour suggérer automatiquement des tutoriels vidéos beauté sur YouTube, qu'il affiche sans avoir besoin de sortir son portable et risquer de le faire tomber dans le lavabo. Autre usage, la possibilité de se faire prendre en photo sous différents angles. «L'intérêt ici est notamment de voir où en est sa coloration si l'on se teint les cheveux. Il est possible ainsi d'obtenir une photo en 4D, c'est-à-dire en 3D et aussi dans le temps puisqu'il est possible de suivre ce point chaque jour, afin de voir l'évolution de sa couleur et pouvoir intervenir seule, ce qui auparavant était compliqué», explique Bérengère de Laporte.

Le hub prendra également en compte les informations données par une balance connectée et affichera un graphique pour suivre son poids et même les efforts physiques en y appairant ses trackers (bracelets, montres...).

Une analyse de la peau dans le temps

L'appareil peut même identifier et suivre les grains de beauté dans le temps (en précisant leur taille et leur couleur) et sortir des photos pour en voir l'évolution. «S'il ne prétend pas remplacer un dermatologue, cela permet d'attirer l'attention avant d'aller consulter», souligne Bérengère de Laporte.

Enfin, il est envisageable de consulter cette plate-forme afin de savoir qui consomme le plus d'eau lorsqu'il se trouve dans la salle de bain, le tout via une installation connectée qu'il sera possible de relier au dispositif CareOS. Son concept ouvert permet ainsi de le rendre évolutif.

Si la démonstration à laquelle nous avons pu assister au CES était une réussite, elle cristalise autant de promesses que l'on espère voir tenues lors de sa commercialisation. En démonstration au salon de Las Vegas, le lancement de ce produit est pour l'heure annoncé pour l'automne 2018, sans précision quant à son prix de vente. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles