15 femmes rebelles kurdes tuées par les forces de l'ordre

Quinze rebelles kurdes, des femmes, ont été tuées samedi dans de combats avec les forces de sécurité dans le sud-est de la Turquie, a annoncé le ministère turc de l'Intérieur.[AFP]

Quinze rebelles kurdes, des femmes, ont été tuées samedi dans de combats avec les forces de sécurité dans le sud-est de la Turquie, a annoncé le ministère turc de l'Intérieur.

Les heurts se sont produits dans une zone rurale de la province de Bitlis, un des théâtres de la rébellion armée du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), précise un communiqué, rapporté par l'agence de presse officielle Anatolie.

Un "gardien de village", force supplétive kurde armée par l'Etat turc contre le PKK, a été tué et trois autres blessés dans les combats, selon le document.

De source de sécurité locale dans le sud-est anatolien, zone peuplée majoritairement de Kurde et champs d'action du PKK, on précise que le mouvement séparatiste kurde dispose d'unités entièrement constituées de femmes et c'est une telle formation qui a été décimée.

Sept policiers et six rebelles avaient été tués lors d'une vaste opération qui a duré trois jours et s'est achevé vendredi aux abords du mont Cudi (sud-est), proche de la frontière irakienne.

En moins d'une semaine, les combats ont ainsi coûté la vie à 29 personnes, 21 rebelles et huit membres des forces de sécurité, signe d'une recrudescence des violences avec l'arrivée du printemps.

Les membres du PKK, retranchés dans des caches situées et Turquie et dans le nord de l'Irak, frappées régulièrement par l'aviation turque, profitent de la fonte des neiges pour s'infiltrer d'Irak en Turquie afin d'y organiser des attaques.

C'est pendant cette période que les forces d'Ankara intensifient les opérations contre les rebelles.

Vous aimerez aussi

Toussaint Vacances : les grands-parents à la rescousse pour garder les enfants
Education Nationale Les classes passerelles : une bouée de sauvetage pour les oubliés de Parcoursup
Vue générale du train qui a déraillé à Yilan (Taïwan), au lendemain de l'accident, le 22 octobre 2018 [Daniel Shih / AFP]
Drame Taïwan : 18 morts dans le déraillement d'un train

Ailleurs sur le web

Derniers articles