Marche silencieuse à Paris contre le racisme

Plusieurs centaines de personnes participaient depuis 15H00 dimanche à une marche silencieuse à Paris "contre le racisme, l'antisémitisme et le terrorisme", pour rendre hommage aux victimes du "tueur au scooter" Mohamed Merah.[AFP]

Plusieurs milliers de personnes participaient dimanche après-midi à une marche silencieuse à Paris "contre le racisme, l'antisémitisme et le terrorisme", pour rendre hommage aux victimes du "tueur au scooter" Mohamed Merah, a constaté un journaliste de l'AFP.

SOS Racisme, l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), la Licra, le PS, l'association française des victimes du terrorisme et le MRAP notamment avaient appelé à participer à cette "marche républicaine", de la Place de la Bastille à la place de la Nation.

La marche rassemblait environ 5.000 personnes, selon les organisateurs.

Des personnalités étaient venues se mêler au cortège: Jane Birkin, Yannick Noah, ainsi que des élus, parmi lesquels le maire socialiste de Paris Bertrand Delanoë, le numéro deux du PS, Harlem Désir, ou encore le sénateur Jean-Vincent Placé (Europe Ecologie-Les Verts).

Une marche interreligieuse était par ailleurs prévue à Toulouse en hommage aux victimes de Mohamed Merah.

A Lyon, environ 200 personnes s'étaient également rassemblées dimanche matin devant la mairie à l'appel de la Ligue des droits de l'homme, de la Licra et de SOS Racisme.

Mohamed Merah est tombé jeudi sous les balles du Raid après avoir abattu sept personnes à Toulouse et Montauban: trois militaires ainsi qu'un enseignant et trois enfants juifs.

Abdelkader Merah, frère aîné de Mohamed, était présenté dimanche à un juge anti-terroriste dans le cadre d'une information judiciaire pour complicité d'assassinats et association de malfaiteurs en vue de la préparation d'acte de terrorisme, ouverte dimanche par le parquet. Le juge doit décider de sa possible mise en examen et de son éventuel placement en détention provisoire.

Agé de 29 ans, Abdelkader Merah avait été transféré tôt dimanche matin au palais de justice de Paris. Sa compagne, avec laquelle il est marié religieusement, a en revanche été libérée, au terme d'une garde à vue de près de 94 heures. Aucune charge n'a été retenue contre elle, a précisé le parquet.

Vous aimerez aussi

Santé «Pas d'écran avant 3 ans»: la nouvelle campagne du CSA
Chômage Recrutement : Pôle emploi s'inspire de The Voice et créé la polémique
musique Derrière l'album de Johnny Hallyday, un bras de fer juridique

Ailleurs sur le web

Derniers articles