Juppé: il faut "fixer une limite dans le temps" à Damas pour appliquer le plan Annan

Le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, a insisté dimanche à Istanbul en marge d'une conférence des Amis du peuple syrien sur la nécessité de "fixer une limite dans le temps" au régime de Damas pour mettre en oeuvre le plan Annan de sortie de crise qu'il s'est engagé à appliquer.[AFP]

Le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, a insisté dimanche à Istanbul en marge d'une conférence des Amis du peuple syrien sur la nécessité de "fixer une limite dans le temps" au régime de Damas pour mettre en oeuvre le plan Annan de sortie de crise qu'il s'est engagé à appliquer.

"Il y a un risque bien sûr d'enlisement, et on voit bien la tactique du régime qui est de gagner du temps. C'est la raison pour laquelle il faut, et nous sommes tous d'accord là dessus, fixer une limite dans le temps à cette action" de l'émissaire international Kofi Annan, a déclaré M. Juppé devant des journalistes.

À suivre aussi

Christophe Lemaitre aura une ultime occasion d’obtenir son ticket le plan individuel au meeting Ligue de diamant de Paris.
Athlétisme Christophe Lemaitre manque encore les minima pour les Mondiaux
Le pétrolier Grace 1 au large de Gibraltar le 15 août 2019 [JORGE GUERRERO / AFP/Archives]
International Gibraltar refuse de saisir un pétrolier iranien à la demande de Washington
Larry Kudlow, à Washington le 6 août 2019 [SAUL LOEB / AFP]
International Washington et Pékin tentent de relancer les négociations commerciales

Ailleurs sur le web

Derniers articles