Petroplus : Bayrou a "un espoir raisonnable"

François Bayrou, candidat MoDem à la présidentielle, s'est rendu mercredi à la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne où il a fait part d'"un espoir raisonnable" pour l'avenir de l'entreprise[AFP]

François Bayrou, candidat MoDem à la présidentielle, s'est rendu mercredi à la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne où il a fait part d'"un espoir raisonnable" pour l'avenir de l'entreprise.

"La réunion avec l'intersyndicale m'a permis de rectifier un certain nombre d'affirmations que je croyais assurées" comme le fait qu'il y avait "en France des surcapacités en raffinage", a-t-il déclaré à la presse à l'issue de sa visite.

"J'ai été éclairé sur ce point sur lequel j'avais été intoxiqué comme tout le monde: les chiffres officiels montrent que la France est en réalité en sous-capacité de raffinage. Ca change évidemment toute la réflexion sur l'entreprise et son avenir", a souligné M. Bayrou.

"Je sors de cette rencontre finalement avec de l'espoir, un espoir raisonnable. J'ai senti un climat qui au fond peut devenir positif", a-t-il ajouté.

La raffinerie de Petit-Couronne, qui emploie 550 salariés, a été placée fin janvier en redressement judiciaire pour six mois à la suite de la faillite de sa maison-mère suisse. Les salariés ont obtenu un sursis de six mois grâce à un contrat avec la compagnie Shell, ancien propriétaire du site.

La date limite de dépôt des offres de reprise est fixée à jeudi.

Tous les candidats à la présidentielle se sont succédé à la raffinerie depuis février, à l'exception de Marine Le Pen et de Jacques Cheminade, a précisé l'intersyndicale.

Les syndicats ont envoyé à chaque candidat une "charte sur l'industrie", contenant quatre propositions de loi visant à soutenir le secteur. Chaque candidat est invité à répondre par écrit.

M. Bayrou a indiqué qu'il répondrait à ces propositions qui "ne sont ni les unes ni les autres absurdes".

Vous aimerez aussi

Jean-Luc Mélenchon, leader du parti d'extrême-gauche "La France Insoumise", à Paris le 19 octobre 2018 [Eric FEFERBERG / AFP/Archives]
Politique Mélenchon dénonce une «guerre» contre lui, sa conseillère à nouveau entendue
Etats-Unis Affaire Khashoggi : Trump «pas satisfait» des explications de Ryad
Le Dr Alena Skrahina, le 10 octobre 2018 à Guadalajara (Mexique) [Victor Chavez / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives]
Étude Tuberculose multirésistante : un nouveau traitement bouleverse la donne

Ailleurs sur le web

Derniers articles