Sanofi: "des destructions d'emplois seraient inacceptables", selon Montebourg

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg le 2 juillet 2012 à Paris[AFP]

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a estimé vendredi, dans un entretien à l'AFP, que des destructions d'emplois seraient inacceptables chez Sanofi France, qui a annoncé la veille une réorganisation, sans évoquer son impact sur l'emploi.

"Nous avons eu un entretien houleux avec la direction générale de Sanofi il y a quelques jours et je leur ai indiqué qu'il était inacceptable qu'il y ait la moindre destruction d'emplois", a déclaré le ministre.

"Nous avons suffisamment d'entreprises en grave difficulté ou en faillite qui détruisent de l'emploi pour ne pas tolérer que des entreprises qui font des milliards de profits détruisent de l'emploi", a affirmé M. Montebourg.

Le ministre a aussi indiqué à la direction de Sanofi, qu'il a reçue en début de semaine, qu'une "restructuration dans une société ultra profitable devait obtenir le consentement des organisations syndicales et donc ne devait pas se faire au détriment des hommes et des femmes qui y travaillent".

"Il faudra que les organisations soient entendues, nous les soutiendrons", a ajouté M. Montebourg.

Le groupe pharmaceutique français, qui emploie environ 28.000 personnes en France, a annoncé jeudi une réorganisation dans la recherche, la production de vaccins et les fonctions support.

La direction a renvoyé à septembre des discussions précises concernant l'impact sur l'emploi de cette réorganisation mais les syndicats ont évoqué une fourchette de 1.200 à 2.500 postes menacés en France.

Vous aimerez aussi

Festival de Cannes «Once upon a time... in Hollywood», la critique du film garantie sans spoiler
La loi Claeys-Leonetti crée des divergences
Fin de vie Affaire Vincent Lambert : la loi Claeys-Leonetti crée des divergences
People Qui est Camila Morrone, la petite amie de Leonardo DiCaprio ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles