L'Elysée visée par une importante cyber-attaque il y a plusieurs mois

Une photo prise le 16 mai 2012 montre une vue générale du palais présidentiel de l'Elysée à Paris[AFP/Archives]

L'Elysée a fait l'objet d'une importante attaque informatique au cours des derniers mois, avant l'arrivée de François Hollande au palais présidentiel, a-t-on appris mercredi auprès de la présidence.

"Il y a eu une grosse attaque, mais bien avant qu'on arrive (...) A priori cela remonte (...) en tous cas à plusieurs mois", a-t-on indiqué à la présidence française. "Les services concernés ont géré" et "on n'a pas eu de soucis depuis", a-t-on souligné de même source.

Selon le quotidien régionale Le Télégramme de Brest de mercredi, "deux cyber-attaques majeures qui n'ont pas été rendues publiques" ont visé la présidence ces derniers mois. La dernière se serait produite "entre le second tour de l'élection présidentielle, le 6 mai, et la prise de fonction de François Hollande, le 15 mai", précise le quotidien.

Début 2012, le ministère des Finances avait déjà fait l'objet d'une attaque informatique spectaculaire visant les dossiers sensibles de la présidence française du G20. D'autres attaques majeures de ce type ont eu lieu dans plusieurs pays étrangers, notamment en Estonie, aux Etats-Unis et au Canada.

Après l'attaque contre le ministère des Finances, des systèmes de contrôle avaient été mis en place pour protéger le système informatique du ministère. Un organisme spécialisé, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), avait été en 2009 pour renforcer la cyber-défense.

Vous aimerez aussi

Près de 1,7 million d'euros restent toujours introuvables, selon une source proche de l'enquête.
Justice Fourgon volé : le convoyeur de fonds et une complice présumée mis en examen et écroués
Gilets jaunes : des manifestations dans toute la France
mobilisation Gilets jaunes : mobilisation et tensions en régions
Gilets jaunes : une manifestation calme ponctuée par quelques heurts à Paris
mobilisation Gilets jaunes : une manifestation calme, ponctuée par quelques heurts à Paris

Ailleurs sur le web

Derniers articles