Le jour où un crocodile a été retrouvé dans les égouts

Eleanore mesure désormais trois mètres.[© L. RAIMONDE/AQUARIUM DE VANNES]

7 mars 1984. En ce mercredi frisquet de mars, la caserne de pompiers du 1er arrondissement reçoit un appel inquiétant. Une forme sombre et recouverte d’écailles a été repérée à plusieurs reprises à proximité du Pont-Neuf.

 

Les hommes du commandant Godard se rendent sur place. Les pompiers effectuent un premier examen des alentours du pont et des berges de la Seine. Rien. Ils décident donc de fouiller le réseau d’égouts. Et alors qu’ils progressent dans les boyaux humides, les sapeurs-pompiers tombent nez à nez avec un crocodile. Un beau reptile d’un mètre qui montre ses crocs acérés et dont la longue queue fouette l’air.

Dans une archive vidéo de l’INA, le commandant Godard raconte la périlleuse capture : «Nous avons stoppé sa course avec une pelle et des balais. Avec beaucoup de précautions, nous avons fini par immobiliser la bête en la bloquant avec une pelle. Puis nous lui avons attaché la gueule pour l’empêcher de mordre

 

 

Les égouts, un environnement idéal

L’animal est emmené à la ménagerie du Jardin des Plantes. Il appartient à l’espèce des crocodiles du Nil. Le vétérinaire du zoo, Jean-Luc Berthier, qui l’a examiné, commente : «Cette jeune femelle mesure 80 cm environ. Elle est âgée de près de deux ans. Elle est en bonne santé. Elle a profité de la chaleur et de l’humidité des égouts, et se nourrissait de rats

Au total, le docteur Berthier estime qu’elle a dû passer entre un et deux mois dans ces égouts. Il existe deux hypothèses pour tenter d’expliquer la présence d’un crocodile sous les pieds des Parisiens. Soit la bête s’est échappée d’une des nombreuses animaleries qui bordent les quais à cet endroit. Soit elle a été abandonnée par un particulier quand elle est devenue trop grosse

Quelques mois plus tard, le reptile sera transféré dans l’aquarium flambant neuf de Vannes (Morbihan), où il se trouve encore. Aujourd’hui, Eleanore, comme elle s’appelle désormais, a bien grandi. Elle mesure pas moins de 3 mètres pour un poids de 200 kg. Et elle a encore de longs jours devant elle à lézarder dans son bassin, car son espèce peut vivre jusqu’à 100 ans.

Trente ans après sa découverte, le crocodile des égouts est devenu une légende parisienne à part entière. Elle figure en bonne place parmi les histoires d’horreur de l’attraction Manoir de Paris, dans le 10e.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles