Artem Rogalev : "le suivi du vieil animal est primordial"

Le vieillissement diffère selon la taille, le poids, le potentiel génétique et les conditions de vie. [CC / ariesa66 / Pixabay]

Les animaux de compagnie vivent mieux et plus longtemps grâce aux progrès de la médecine vétérinaire et de la nutrition. Ainsi, 40 % des chiens et chats français sont des seniors.

 

Le vieillissement diffère selon la taille, le poids, le potentiel génétique et les conditions de vie. En effet, chiens et chats ne sont pas égaux devant le vieillissement. Pour le docteur vétérinaire Artem Rogalev, directeur du centre de remise en forme Alforme, il convient d’adapter son comportement à l’animal.

 

A partir de quel âge parle-t-on de vieillesse chez son animal ?

Ils sont seniors quand ils ont atteint les deux tiers de leur longévité. Les petits chiens et les chats peuvent vivre quinze ans ou plus. Les chiens de grande taille vivent dix à douze ans.

 

Quels sont les signes évidents du vieillissement ?

Les signes à rechercher sont physiques et comportementaux. L’animal se déplace avec peine, s’essouffle rapidement, entend ou voit mal. Les maladies cardiaques, insuffisance rénale, arthrose, cataracte… apparaissent avec l’âge. Leur vie relationnelle s’appauvrit aussi : manque d’entrain au jeu, à la promenade, perte de la notion de temps, gémissements, réactions inopportunes…

 

Comment l’aider à mieux vivre son troisième âge ?

Il faut détecter précocement toute modification dans son apparence ou son comportement. Les besoins alimentaires changent, l’appétit diminue, la digestion est moins efficace. Leur alimentation doit donc être adaptée et ajustée en conséquence et surtout être d’excellente qualité. Le suivi vétérinaire du vieil animal est primordial, un bilan gériatrique par an est souvent souhaitable.

 

Faut-il le laisser dans son coin ?

Même s’il est moins dynamique, se déplace plus difficilement et dort plus, il est important de continuer à le stimuler physiquement, émotionnellement et mentalement. Par exemple, il faut le caresser, ou l’emmener faire des promenades adaptées à son rythme. Rencontrer d’autres congénères, jouer est bénéfique. Les risques d’accident ou de maladie augmentent avec l’âge de l’animal, alors l’assurer avant son troisième âge lui donnerait accès aux meilleurs soins vétérinaires au moment de sa vie où il en a le plus besoin (Assur O’Poil, Bulle Bleue, Fidanimo…).

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles