Des mites rendues "gay" pour préserver les animaux empaillés

Les mites menaçaient les collections du musée. [« Tineola.bisselliella.7218 » par Olaf Leillinger — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 2.5 via Wikimedia Commons - https:/]

Le Musée d'histoire naturelle de Londres est confronté depuis plusieurs années à un phénomène inquiétant : une invasion de mites qui menacent les cuirs et les fourrures des spécimens naturalisés. Une solution originale a été trouvée pour réduire cette menace.

 

Depuis quatre ans, les collections exceptionnelles du Musée d'histoire naturelle de la capitale britannique étaient menacées par la multiplication de petits papillons de nuit particulièrement voraces : en l'occurence des mites des vêtements, connues aussi sous le nom de teignes communes.

Ces insectes ont la particularité d'être kératophages : c'est à dire qu'ils se régalent de kératine, une substance présente notamment dans les poils et les plumes. Autant dire que pour les nombreux mammifères et volatiles naturalisés qui sont exposés dans le musée, le risque était majeur.

 

Echecs successifs

De nombreuses solutions ont été testées pour éradiquer ces mites. Sans succès. Ni les pulvérisations d'insecticides (désormais bannis car trop toxiques), ni les opérations de refroidissement, n'ont fait baisser le taux de reproduction des insectes.

Après d'intenses réflexions, des spécialistes ont identifié une piste prometteuse : rendre les mâles "homosexuels". Pour parvenir à ce but, des pièges remplis de phéromones femelles ont été aménagés.

 

Leurre

Les mâles qui s'y rendent y sont alors recouverts de ces phéromones et attirent dès lors d'autres mâles, plus désireux de s'accoupler avec eux qu'avec des femelles réelles, aux phéromones moins puissants.

Cette technique, qui relève plus du leurre que de la réorientation des tropismes sexuels des teignes, s'est vu couronner d'un succès réel. Depuis la mise en place de ces pièges, la population des teignes aurait été réduite par deux, rapporte le Daily Mail

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles