Il cachait de la drogue dans des chiots

Les chiots étaient des mules. [CC / JIMMY HSU]

Il utilisait des chiots pour en faire des mules. Telle était la technique d'un trafiquant sud-américain jusqu'à son arrestation récente par la police.

 

La police espagnole a indiqué mardi avoir arrêté un vétérinaire vénézuélien recherché par les Etats-Unis sous le soupçon d'avoir implanté chirurgicalement des sacs d'héroïne dans le corps de chiots vivant exportés comme animaux de compagnie pour passer de la drogue en Amérique.

Andres Lopez Elorza a été arrêté samedi à Santa Comba en Galice (nord-ouest de l'Espagne), où il se cachait depuis qu'un tribunal avait approuvé le mois dernier son extradition vers les Etats-Unis, a précisé la police dans un communiqué.

 

Antécédents

"Cette personne, vétérinaire et membre d'une organisation de trafiquants, transportait l'héroïne de Colombie vers les Etats-Unis dans des implants qu'il plaçait à l'intérieur de chiots qu'il expédiait comme animaux de compagnie", selon le même communiqué.

Lopez, marié et père de deux enfants, avait été arrêté une première fois sur mandat d'arrêt international en décembre 2013 en Galice, mais remis en liberté pendant l'examen de sa demande d'extradition.

 

Cavale

Il avait auparavant pris la fuite après que la police colombienne eut trouvé en 2005, dans une clinique de Medellin qu'il dirigeait, trois kilos d'héroïne à l'intérieur de trois chiots qui devaient être expédiés par avion aux Etats-Unis.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles