Il vendait des aigles sur Facebook

La police indonésienne inspecte les cages des aigles. [Brury Susanto / AFP]

En Indonésie, un homme a été interpellé pour avoir vendu des aigles sur Facebook, alors que le commerce de cette espèce protégée est illégal.

 

Des policiers de la ville de Surabaya, en Indonésie, ont interpellé un homme qui vendait des aigles sur Facebook. L’espèce étant protégée dans le pays, sa vente est un délit, une “infraction grave”, a expliqué à l’AFP un porte-parole de la police.

Les policiers s’étaient au préalable fait passer pour des acheteurs afin de confirmer que l’homme vendait bien des oiseaux sur le réseau social. Il ont ensuite fait irruption au domicile de l’homme, pour y découvrir 14 aigles dans des cages et des boîtes en carton.

 

Quatre oiseaux malades

Quatre aiglons sont morts depuis, succombant à une maladie, alors que les autres ont été confiés au Centre indonésien de conservation des ressources naturelles, qui s’occupe des cas de trafics d’animaux sauvages.

L’homme opérait de la sorte depuis déjà six mois, vendant les aiglons 750.000 roupies (51 euros) et les oiseaux adultes jusqu’à un million de roupies (68 euros). C’est le premier cas observé en Indonésie de vente d’espèce sauvage à travers le réseau social.

Le suspect encourt jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et une amende qui pourrait aller jusqu’à 100 millions de roupies (6.800 euros).

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles