Un nautilus préhistorique repéré dans les abysses du Pacifique

L'allonautilus se distingue du nautilus par une coquille plus épaisse et une mâchoire différente. [Capture d'écran Twitter]

Des biologistes marins de l'Université de Washington ont repéré, pour la première fois depuis trente ans, un nautilus rare au large de l'île Ndrova, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ce céphalopode, parent du calamar, existe depuis 500 millions d'années et est l'une des espèces les plus rares au monde. 

 

C'est en 1984, que Peter Ward et Bruce Saunders avaient aperçu pour la dernière fois un allonautilus, une espèce de nautilus très rare. Ils avaient ainsi pu étudier ce petit mollusque cousin de la seiche et du calamar, protégé par une coquille spirale et disposant de petits tentacules courts ornant sa mâchoire.

Ils étaient arrivés aux conclusions que le "allonautilus" n'avait pas évolué depuis 500 millions d'années, et qu'il aurait ainsi survécu à l'ère glaciaire. Ce fossile vivant n'avait plus été aperçu depuis, 30 ans, jusqu'à ce mardi 25 août. Peter Ward, accompagné de biologistes marins de l'Université de Washington, a repéré un spécimen de allonautilus dans le Pacifique Sud, au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

L'allonautilus se distingue du nautilus par une coquille plus épaisse et une mâchoire différente présentant plus de tentacules, il leur a donc été facile de le distinguer de son proche cousin.

 

L'allonautilus menacé ?

Les scientifiques sont parvenus à capturer des échantillons pour étudier le mollusque. Après analyse, ils ont tiré la sonnette d'alarme quant à sa préservation.

Selon Peter Ward, interrogé par NBC News, le allonautilus serait menacé d'extinction à cause du réchauffement de la température des courants (dû au réchauffement climatique) mais aussi la disparition progressive des coraux. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles