Une étude prouve que les chiens peuvent distinguer le bien du mal

Selon cette étude, les chiens évaluent socialement les être humains avec lesquels ils interagissent. [CC / ElvisClooth / Pixabay]

Des chercheurs de l’université de Kyoto ont découvert que les chiens ont un sens de la morale, leur permettant de distinguer le bien du mal.

Partant du constant que les bébés développent à partir d'1 an une forme de morale innée, le psychologue James Anderson et son équipe ont cherché à savoir si d’autres espèces possédaient un tel sens.

Expérience sur l'entraide

L'équipe a ainsi procédé à une expérience avec des chiens. Les animaux devaient regarder leur propriétaire essayant d’ouvrir une boîte sans y parvenir tandis qu’une deuxième personne lui venait en aide et qu’une troisième assistait à la scène sans bouger d’un cil. Les deux acteurs proposaient ensuite un aliment au chien. Selon leurs résultats, publiés dans New Scientist, les animaux acceptaient la nourriture uniquement de la personne ayant fait preuve d’entraide à destination de leur propriétaire. Les chercheurs ont obtenu des résultats similaires avec des singes.

A lire aussi : Votre chien rêve de vous

Selon James Anderson, ces résultats prouvent que les singes et les chiens évaluent socialement les être humains avec lesquels ils interagissent. «Si quelqu’un se comporte de manière antisociale, cela provoque probablement une sorte de réaction émotionnelle», détaille-t-il. Le psychologue estime par ailleurs que la relation des chiens avec les humains «peut les avoir fait évoluer, les rendant sensibles à nos comportements». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles