Taiwan devient le premier pays d’Asie à interdire la viande de chien et de chat

La vente, l'achat et la consommation de viande de chien et de chat sont désormais interdits à Taiwan. [JOHANNES EISELE / AFP]

C'est une première sur le continent asiatique : Taiwan a voté une loi interdisant la vente, l’achat et la consommation de viande de chien et de chat.

Le quotidien China Post rappelle que des mesures semblables existaient déjà dans certaines régions, mais que le pays avait besoin d’une loi nationale pour assurer la protection des animaux.

Approuvée mardi par le Yuan législatif (le parlement), cette nouvelle loi prévoit d’imposer des amendes allant de 50.000 NT (1.541 euros) à deux millions de NT (61.644 euros) aux consommateurs.

La loi renforce également les sanctions contre ceux qui brutalisent les animaux : les coupables de torture ou de meurtre encourent ainsi une peine maximale de deux ans de prison et des amendes allant de 200.000 NT (6.166 euros) à deux millions de NT (61.644 euros). Les récidivistes risquent, quant à eux, un à cinq ans de prison, ainsi que des amendes de 500.000 NT (15.417 euros) à cinq millions de NT (154.173 euros).  

Cette loi concerne également les propriétaires d'animaux de compagnie, qui n’ont désormais plus le droit de les promener perchés sur un scooter ou tout autre véhicule à deux roues, sous peine de recevoir une amende de 15.000 NT (462 euros).

Si cette loi n’a pas encore été signée par le Cabinet (la branche exécutive du pouvoir) et le bureau du président, elle est susceptible de prendre effet dès la fin du mois d’avril.

Elle a été influencée par l’indignation croissante des taiwanais face aux actes de cruauté infligés aux animaux, qui restaient trop souvent impunis. Ces dernières années, plusieurs cas de torture, dont certains commis par les forces armées, ont été rapportés. La vidéo de plusieurs soldats taiwanais torturant un chien avait ainsi, en 2016, fortement choqué l'opinion. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles