L’univers impitoyable de l’open space sur les planches

Dans l'open space créé par Mathlida May, pas de paroles mais que des bruits Dans l'open space créé par Mathlida May, pas de paroles mais que des bruits [Pascal VictorArtComArt]

"Open space" : un spectacle sans parole qui en dit long sur le monde du travail.

 

Le monde du travail inspire Mathilda May. Plus particulièrement l’open space. A partir de ce lieu qu’elle trouve théâtral, la comédienne a imaginé une pièce originale et percutante baptisée Open space. Un spectacle visuel, sans texte, qui, à travers une journée dans l’open space d’une petite entreprise, passe au scalpel le monde du travail : la répétition des tâches, les rivalités, l’entraide, la hiérarchie, l’humain aussi. Au petit matin, six travailleurs, le battant, le placardisé ou encore l’alcoolique, rejoints par leur patron, entament leur journée.

En résulte une fresque folle sans mot et qui laisse toute la place aux sons. A coups de borborygmes, de bruitages provoqués par le matériel de bureau, la machine à café ou le grincement de fauteuil, mais aussi d’arrêts sur image et de ralentis, les sept comédiens mettent leur talent au service d’une pièce d’actualité au langage universel.

Open space, dès ce soir et jusqu’au 19 octobre, Théâtre du Rond-Point, Paris 8e.

À suivre aussi

réouverture Le théâtre du Châtelet renoue avec ses décors d'origine après 300.000 heures de travail
idées sorties Notre sélection des événements à ne pas manquer
People Le coup de gueule de Michel Sardou : «je hais ce siècle !»

Ailleurs sur le web

Derniers articles