Soirée de gala pour le rire avec le Point Virgule

Trois soirées de gala pour découvrir les espoirs du Point Virgule Trois soirées de gala pour découvrir les espoirs du Point Virgule [Le Point Virgule ]

Le Point Virgule s'exporte et fait l'Olympia le 11 juin et Bobino le 12 et 13 juin.

 

Pépinière de talents, Le Point Virgule se délocalise pour trois soirées de gala. La plus petite des grandes salles parisiennes, qui célèbre  ses 40 ans, revient ce soir pour son rendez-vous annuel incontournable : Le Point Virgule fait l’Olympia. Une 8e édition prolongée comme l’année dernière par deux dates à Bobino, les 12 et 13 juin.

Fort de son savoir-faire de dénicheur de talents, Le Point Virgule y présente le meilleur de la jeune scène humoristique. On y croisera du stand-up, un portrait étonnant de Céline Groussard, une revue d’actualité décryptée par Frédérick Sigrist, une pointe d’insolence incarnée par Kallagan, de l’absurde avec le trio suédois Blond and Blond and Blond, ou du style en la personne de Fary.

De quoi goûter à l’humour sous toutes ses formes. «Pour cette 8e édition, nous remettons les compteurs à zéro. Sur les quinze artistes, seuls deux sont des anciens», souligne Antoinette Colin, directrice artistique du Point Virgule. Une soirée orchestrée par Vérino, dopée par des artistes aux personnalités fortes qui, comme Florence Foresti, Pierre Palmade, Stéphane Guillon ou Anne Roumanoff, tous passés par Le Point Virgule avant eux, comptent bien faire rire des milliers de spectateurs.
 

Le Point Virgule fait l’Olympia, ce soir, Bobino demain et samedi.

À suivre aussi

Claudio Capéo se produira avec d’autres chanteurs lors de cette soirée exceptionnelle.
Concert «Leurs voix pour l'espoir» : les artistes se mobilisent pour la bonne cause le 7 octobre à l'Olympia
Pour sa troisième édition, le Festival de Paris, qui se tient, pour quatre dates, du 4 au 27 juin, perpétue ce qui fait sa spécificité, à savoir décloisonner le répertoire de la musique classique et l'ouvrir à tous les publics de curieux.
Musique Le Festival de Paris embellit le classique dans la capitale
humour François-Xavier Demaison donne les dernières représentations de son troisième one man

Ailleurs sur le web

Derniers articles