Le Point Virgule, la petite fabrique à humoristes

Le Point Virgule, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie dans le Marais Le Point Virgule, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie dans le Marais[Clotilde Leroy / Direct Matin ]

Une petite salle pour une immense popularité. En quarante ans d’existence, Le Point Virgule s’est taillé une solide réputation de pépinière de talents. Chaque soir, la file d’attente venue voir les artistes en herbe s’étire le long de la rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, dans le Marais.

 

Le Point Virgule est un passage obligé des adeptes de l’humour. "Les gens s’arrêtent devant Le Point pour prendre une photo", note Jean-Marc Dumontet, propriétaire de la salle depuis 2006, qui estime avoir hérité d’un théâtre à l’histoire étonnante.

Et pour cause, depuis sa création en 1975, sous le nom de "Veuve Pichard" à l’instigation de jeunes comédiens, dont Martin Lamotte, Gérard Lanvin ou encore Anémone, la plus petite des grandes salles parisiennes est devenue un temple du rire. Le lieu est alors rebaptisé Le Point Virgule trois ans plus tard sous la direction de Christian Varini.

La plupart des humoristes y ont fait leurs gammes. Jean-Marie Bigard y a présenté en 1984 son premier spectacle Pièce détachée, avant d’intégrer La classe dans la foulée. Pierre Palmade y roda son premier one-man en 1988, Ma mère aime beaucoup ce que je fais. Anne Roumanoff, Florence Foresti, Stéphane Guillon, Alex Lutz et aujourd’hui le jeune Fary leur ont depuis emboîté le pas.

 

L’école de la scène

Quarante ans après sa création, Le Point rassemble, avec ses trois à quatre spectacles par soir, "80 000 à 100 000 spectateurs payants par an, un chiffre colossal", note Jean-Marc Dumontet. Le week-end, 500 à 600 personnes se pressent dans la salle aux bancs en Skaï rouge.

Des salles exigeantes pour les artistes, qui voient et entendent le public. Particulièrement formatrice, les comédiens s’y pressent. La trentaine d’élus par an y seront dès lors conseillés, encadrés et leur spectacle maintenu plusieurs mois à l’affiche pour leur laisser la chance de se faire connaître. 

Le Point Virgule, 7, rue Sainte- Croix-de-la-Bretonnerie, Paris 4e. www.lepointvirgule.com

Vous aimerez aussi

Jean Piat, à Paris le 22 jenvier 2016. [MARTIN BUREAU / AFP/Archives]
Disparition Mort de Jean Piat, inoubliable «Roi maudit»
Le sénographe Richard Peduzzi, à Paris, le 15 juin 2018. [JOEL SAGET / AFP/Archives]
Culture Richard Peduzzi, génie du décor au défi d'une nouvelle scène
Théâtre L'acteur américain Al Pacino sera sur les planches à Paris en octobre

Ailleurs sur le web

Derniers articles