Le top 3 des humoristes à voir en ce moment

Kyan Khojandi alias le mec de "Bref" présente son second one man show à l'Européen. [© F.DUPUY/SIPA]

A respectivement 24, 33 et 52 ans, Fary, Kyan Khojandi et Stéphane Guillon distillent leur humour efficace sur les scènes parisiennes. Chacun dans leur style, du stand up à l'humour noir, ils proposent des spectacles à voir de toute urgence. 

Fary : un style inimitable, un spectacle haute couture 

webchelene_pambrun_1.jpg

© HELENE PAMBRUN

A seulement 24 ans, Fary peut se targuer d’être un recordman de l’humour.  Avec  son style inimitable qui n’aime rien tant que le contre- pied, le jeune homme a su se faire un nom dans l’univers surpeuplé des humoristes. Car depuis son premier spectacle, écrit au lycée avec l’un de ses professeurs, il a multiplié les coups d’éclats. Seul artiste à avoir affiché complet pendant deux ans plus d’un mois à l’avance au point virgule et ce depuis la création de la salle mythique, Fary est le plus jeune humoriste à s’être produit sur la scène du Châtelet le 15 mars dernier.  

Un parcours ponctué par le prix Humour en Capitales qu’il doit à sa nonchalance et son look étudié autant qu’à sa personnalité, son charisme et ses textes incisifs qui redonnent au stand up de l’élégance. Les nouvelles technologies, la religion, les communautés, les relations homme-femme sont traités avec originalité. Le charme transparaît dans chacun des personnages qu’il égrène sur scène. Pertinent et toujours à propos Fary signe un spectacle de très haute facture.Comme il l’annonce dans son show, il est bien le «New Black» qui monte, pour preuve le million de vues dépassé pour chaque nouveau sketch qu’il poste sur Internet.

Fary, Du mercredi au samedi au Grand Point Virgule jusqu’au 4 juin et les 5, 6 et 7 mai au Trianon. 

Extrait du specatcle de Fary. 

 

Kyan Khojandi aussi drôle sur scène que dans Bref

web_c_f.jpg

© F.DUPUY/ Sipa

Révélé au grand public dans la mini-série Bref  - les tracasseries quotidiennes d’un trentenaire chômeur et célibataire diffusées sur Canal Plus entre 2011 et 2012, Kyan Kohjandi est de retour sur scène. Car avant son succès télévisuel unanimement salué, le jeune homme passé par les Cours Simon a bourlingué de théâtre en théâtre. Huit ans après un premier spectacle, le comédien toujours aussi humble présente son nouveau seul en scène Pulsions.

 Kyan Khojandi qui tiendra, par ailleurs,  son premier rôle-titre au cinéma dans Rosalie Blum de Julien Rappenau à l’affiche dès le 23 mars revient partager un pan de son intimité avec cet humour dont il ne se départit jamais quelles que soient les situations. Il y offre une digression sur les pulsions : sexuelles, de vie, de violence mais aussi  de mort. Des histoires  très personnelles, comme des apartés plus déjantées sans  omettre évidemment un petit clin d’œil jubilatoire à la série qui l’a fait percer. Vraiment drôle mais aussi touchant, il distille sur scène ses conseils « parce qu’on est tous en train de mourir autant rire », dresse un portrait des enfants jubilatoire et fait preuve d'un sens de l'observation hors pair. Bref, on y fait le plein d’endorphine. Un spectacle écrit avec son ami Bruno Muschio, alias Navo, cocréateur, coscénariste et coréalisateur de la série.

Pulsions, jusqu’au 30 avril à l’Européen, Paris 17e. leuropeen.paris

Kyan Khojandi dans un sketch imaginé spécialement pour le Festival Paris fait sa comédie en 2012. 

Stéphane Guillon : un maestro sans tabou

webcpascal_ito.jpg

©PASCAL ITO

Cinq ans après son dernier solo "Liberté (très) surveillée", le dark vanneur du rire Stéphane Guillon présente à Paris son quatrième one man show "Certifié conforme". Et conforme à sa réputation de pourfendeur de la langue de bois, il l’est. Lui qui craignait de ne rien avoir à se mettre sous la dent avec le quinquennat de François Hollande a eu l’embarras du choix. Tous bords confondus, l’ex-chroniqueur de Thierry Ardisson sur « Salut les terriens ! » brocarde le monde politique et passe en revue l’actualité - théorie du genre, Manif pour tous, questions religieuses – avec plus d’esprit que jamais. Un specatcle acide et intelligent. •

Certifié conforme, jusqu'au 30 avril, Théâtre Déjazet, Paris 3e. dejazet.com

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles