Euro 2015 : les Bleus ont une couronne à défendre

Boris Diaw, Tony Parker et les Bleus vont défendre leur titre devant leur public lors de l'Eurobasket 2015.[AFP]

L’équipe de France commencera, samedi, son aventure contre la Finlande dans son Eurobasket 2015 avec l’objectif de défendre son titre conquis deux ans plus tôt.

 

C’est leur objectif numéro un. L’équipe de France de basket commence samedi son Eurobasket 2015 (5-20 septembre) face à la Finlande à Montpellier. Tenante du titre et co-organisatrice de l’événement – en compagnie de la Croatie, l’Allemagne et la Lettonie - en remplacement de l’Ukraine qui a dû jeter l’éponge à cause de la guerre, la formation entraînée par Vincent Collet se présente comme favorite de cette compétition.

Et avec l’armada de joueurs évoluant en NBA (Parker, Diaw, Gobert, Fournier, Batum,…),  soit environ la moitié de l’effectif, la France sera forcément attendue. Encore plus que les années précédentes. Avec huit victoires en dix matchs de préparation tout l’été, le bilan comptable des Bleus est largement dans le vert. Sans oublier qu’ils ont remporté leurs sept rencontres dans l’Hexagone. De bon augure pour l’Euro.

 

 

L’Espagne en retrait cette année

Méfiance tout de même, une mauvaise surprise est très vite arrivée. Car sur les deux seuls revers qu’elle a subi, la France a été battu par la Finlande (76-67), son premier adversaire samedi. Il faudra donc être rigoureux et appliqués. "Oui, on a une équipe talentueuse mais en même temps ça ne garantit rien, prévient Tony Parker. On sait que depuis 1993, il n’y a pas une équipe qui a gagné son Euro à domicile. On va dire que l’histoire n’est pas trop avec nous mais on reste positif et on s’est bien préparé".

Car le principal adversaire l’équipe de France sera elle-même. En effet, cette année la route semble ouverte et le titre promis car les concurrents n’alignent pas leurs équipe-types. La seule nation qui aurait pu rivaliser en quantité, l’Espagne, n’aura cette année que deux joueurs de NBA, Pau Gasol et Nikola Mirotic.

 

Les Jeux Olympiques en tête

Et si Vincent Collet a enregistré deux mauvaises nouvelles avec les forfaits d’Alexis Anjinça et Antoine Diot, il comptera sur un groupe de grandes qualités. Absent l’été dernier lors du Mondial en Espagne, Tony Parker arrive frais cette année. Sur sa lancée d'une belle saison en NBA, Rudy Gobert est déjà en forme. Et le reste de l'effectif suit aussi. Autrement dit, les Bleus n’ont pas le droit à l’erreur.

D’autant plus que ce Championnat d’Europe revêt une importance cruciale à moins d’un an des Jeux Olympiques de Rio. Seuls le vainqueur et le finaliste de la compétition décrocheront leur billet pour le Brésil. Les équipes classées de la troisième à la sixième place devront disputer un tournoi de qualification olympique en juillet 2016. De quoi rajouter un peu plus de pression.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles