NBA : les 15 moments qui ont bâti la légende de Kobe Bryant

En vingt saisons passées en NBA, Kobe Bryant s'est bâti une légende.[Upi / Icon Sport ]

Kobe Bryant a annoncé qu’il allait prendre sa retraite à la fin de la saison 2015/2016 après 20 saisons passées en NBA. Retour sur les 15 moments forts d’une carrière légendaire.

1996 - L'arrivée en NBA

Kobe Bryant n’a même pas 18 ans quand il participe à la Draft en 1996. Il est sélectionné en 13e position (voir la Draft 1996) par… les Charlotte Hornets. Ses droits avaient toutefois déjà été transférés aux Lakers de Los Angeles, l’équipe de ses rêves, qui venaient de faire l’acquisition d’un nouveau joueur en provenance du Magic d’Orlando en la personne de Shaquille O’Neal.

1997 - La star du Slam Dunk Contest

Kobe Bryant, qui n’est encore qu’un rookie (première saison en NBA), remporte son tout premier trophée en NBA lors du All-Star Game 1997 à l’issue du Slam Dunk Contest. Son dunk, en passant la balle entre les jambes, reçoit l’ovation du public.

1998 - Le passage de témoin face à Michael Jordan

Kobe Bryant est sélectionné au All-Star Game lors de sa deuxième saison NBA. L’événement se tient dans l’antre du Madison Square Garden de New-York et devient vite le match du passage de témoin entre le diamant brut des Lakers et le meilleur joueur de tous les temps, Michael Jordan, qui effectue alors sa dernière saison avec les Bulls de Chicago.

2000 - La passe lumineuse au Shaq

La pression est à son paroxysme. A égalité, trois matchs partout, en finale de conférence Ouest, les Lakers accusent 15 points de retard à l’entame du dernier quart temps face aux Trail Blazers de Portland, soit bien plus que le meilleur come-back de l’histoire des «Game 7» (six points) jusqu’alors. C’est alors que Los Angeles, sous l’impulsion de Shaquille O’Neal, entame une folle remontée en inscrivant 15 points consécutifs sans en encaisser un seul. Devant de quatre petits points à 46 secondes de la fin du match, dans un Staples Center survolté, Kobe Bryant fonce vers le panier balle en main et délivre une passe lobée de toute beauté à Shaquille O’Neal. Le stade explose. Los Angeles remporte la rencontre et s’imposera lors des Finals face aux Pacers pour le premier titre du duo O’Neal/Bryant.

2002 - MVP du All-Star Game à Philadelphie

Double champion NBA avec les Lakers, Kobe Bryant réalise un match époustouflant lors du All-Star Game 2002 en inscrivant 31 points en plus de ses cinq rebonds et cinq passes décisives. Une performance qui lui vaut d’être désigné MVP de la rencontre. Mais lors de la remise de son trophée, il sera copieusement hué par le public de Philadelphie, la ville où il a pourtant fait son lycée. La raison ? Son équipe avait notamment éliminé les Sixers en 2001 lors des NBA Finals.

2003 - Record à 3 points

Kobe Bryant prend feu derrière la ligne des trois points face aux Seattle Supersonics et inscrit un nombre record (qui tient toujours aujourd’hui et qu’il partage avec Donyell Marshall) de 12 paniers longue distance, dont neuf à la suite (aussi un record NBA). Il termine la rencontre avec 45 points, et la victoire (119-98).

2004 - Seul maître à bord

Les Los Angeles Lakers décident de transférer Shaquille O’Neal au Heat de Miami, décidant par la même occasion de confier l’avenir de la franchise à Kobe Bryant. La raison officielle veut que le club et le pivot n’aient pas réussi à se mettre d’accord sur le montant de son nouveau contrat. Mais la guerre ouverte, qui se jouait en coulisses entre O’Neal et Kobe Bryant depuis plusieurs années, n’y est certainement pas étrangère non plus.

2006 - Plus fort que Dallas

Passablement énervé alors que son équipe n'a inscrit que 74 points le match précédent, Kobe Bryant prend les choses en mains face aux Dallas Mavericks et marque 62 points en trois quart temps seulement, soit plus que le total de l’équipe adverse (61 points). Les Lakers étant largement en tête, il ne jouera plus une minute dans ce match.

2006 - Performance d'anthologie

Un peu plus d’un mois après la rencontre face à Dallas, Kobe Bryant se transforme en extra-terrestre venu d’une autre galaxie en enfonçant 81 points dans les gencives des Raptors de Toronto (et cela avec plus de 60% de réussite aux tirs s’il vous plaît). Une performance thermonucléaire qui lui permet d’être l’auteur de la 2e meilleure performance à la marque après les intouchables 100 points de Wilt Chamberlain en 1962.

2007 - La machine à scorer

Qui peut arrêter Kobe ? Cette année-là, l’arrière des Lakers enchaîne quatre matchs consécutifs avec 50 points ou plus. Oui, oui. Vous avez bien entendu : 65 points face à Portland, puis 50 face à Minnesota, 60 face à Memphis et 50 face aux Hornets. Rideau.

2008 - MVP de la ligue... enfin !

Cela reste une anomalie dans sa carrière. Et une injustice énorme. Mais l’année 2008 est la seule fois où Kobe Bryant remporta le trophée de MVP de la NBA à l’issue de la saison régulière. Stratosphérique les deux saisons précédentes, les performances médiocres de son équipe – éliminée à deux reprises au 1er tour des playoffs – ne sont pas étrangères à cette erreur de l’histoire de la NBA.

2009 - Un club très fermé

Lors du premier match des Finals NBA face au Magic d’Orlando, Kobe Bryant se démultiplie et termine le match avec une ligne de stats époustouflante : 40 points, huit rebonds, huit passes décisives, ainsi qu’une interception et deux contres. Une performance qui lui permet alors de rejoindre Michael Jordan, Jerry West et Shaquille O’Neal comme les seuls auteurs d’un match 40/8/8 lors des NBA Finals. Un club plutôt fermé.

2010 - Meilleur marqueur de l'histoire des Lakers

Kobe Bryant devient le meilleur marqueur de l’histoire des Lakers après un dunk qui lui permet de passer devant le légendaire Jerry West (le joueur qui sert de logo à la NBA). Un moment spécial dans la carrière de joueur.

2010 - Le 5e sacre

Kobe Bryant remporte son 5e titre après une bataille épique lors des NBA Finals face aux Celtics de Boston. C’est un titre de plus que Shaquille O’Neal, et un de moins que Michael Jordan.

2014 - Kobe Bryant dépasse Jordan

C’est sur deux lancers francs que Kobe Bryant finira par dépasser Michael Jordan sur la liste des meilleurs marqueurs de l’histoire de la NBA. Une performance lourde de sens et d’émotion pour ce joueur qui a grandi en idolâtrant son aîné.

Bonus : 1996 à 2016

Kobe Bryant, au buzzer !

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles