Un western sans retour

Une case de la bande dessinée "Undertaker" de Xavier Dorison et Ralph Meyer éditée chez Dargaud. Une case de la bande dessinée "Undertaker" de Xavier Dorison et Ralph Meyer éditée chez Dargaud. [© R_MEYER_X_DORISON_DARGAUD]

Un antihéros flamboyant. Avec "Undertaker", Xavier Dorison ("Long John Silver") et Ralph Meyer ("XIII Mystery") donnent vie à un étrange croque-mort.

 

Dans "Le mangeur d’or", premier tome de ce western qui n’est pas sans rappeler l’univers de la série "Blueberry", l’employé des pompes funèbres Jonas Crow se rend à Anoki City pour un nouveau contrat. Arrivé sur place, quelle n’est pas sa surprise de voir que son futur client, le milliardaire Joe Cusco, est bien en vie et a requis ses services pour le lendemain.

Quelles sont les intentions de ce propriétaire d’une mine d’or qui exploite de pauvres hères venus chercher fortune dans l’Ouest américain ? Malheureusement, il le découvrira bien assez tôt et devra dire adieu à son paisible commerce.

 

Succès

Récit bien huilé, personnages hauts en couleur et dialogues dignes des meilleurs films de Sergio Leone, "Undertaker" procure au lecteur un réel plaisir de lecture.

Si l’album est sorti depuis plusieurs semaines, il continue de trôner en haut des devantures des librairies, fort d’un succès critique et public, et confirme la place de choix du western dans le 9e art.

"Undertaker, Le mangeur d’or", T. 1, de Xavier Dorison et Ralph Meyer, Editions Dargaud, 13,99 €.

 

undertaker_couv_comp.jpg

© R_MEYER_X_DORISON_DARGAUD

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles