“Le Voleur d’Estampes” : un manga français hommage à l’art japonais

Camille Moulin-Dupré témoigne de sa fascination pour cet art séculaire. Camille Moulin-Dupré témoigne de sa fascination pour cet art séculaire. [© 2016 Camille Moulin-Dupré / Editions Glénat]

Popularisé notamment par la "Grande vague de Kanagawa" du maître Hokusai (1760-1849), l'art de l'estampe intrigue autant qu'il fascine. Un travail auquel s'est exercé l'auteur français Camille Moulin-Dupré dans son manga hommage qui sort ce mercredi 13 janvier chez Glénat.

Cette œuvre a en effet été intégralement dessinée en respectant les codes de ce genre né au XVIIe siècle au pays du soleil-levant et à qui l'on attribue les origines du manga. L'auteur y dépeint les pérégrinations d'un voleur à la recherche du frisson dans un Japon en crise à la fin du XIXe.

Réalisateur du court-métrage "Allons-y Alonzo" (2009), Camille Moulin-Dupré y exprime sur ses planches sa passion pour l'estampe et la ligne claire. "Cet art japonais a beaucoup influencé les artistes européens. Il est évident qu'Hergé lui-même s'est inspiré d'Hiroshige. Mais ce qui est amusant, c'est qu'à l'origine, les estampes étaient de belles images, des catalogues, des sortent de flyers ou des guides touristiques. Alors que nous, Européens, les voyons comme de magnifiques peintures exposées en musée. Pourtant c'était un art populaire et pas noble du tout !", explique cet ancien élève des Beaux-Arts.

voleur_estampes_p86-87.jpg

© 2016 Camille Moulin-Dupré / Editions Glénat

Une certaine idée de la pop-culture que l'histoire de ce héros sans nom reprend. S'il partage ses réflexions le jour, la nuit le voit évoluer en silence pour laisser place à plus de légèreté dans le récit.

Loin d'être élitiste dans sa compréhension, "Le Voleur d'Estampes" est aussi une oeuvre occidentale dans l'esprit. "Pour la figure du Voleur, l'idée m'est venue en regardant "Fantastic Mister Fox" de Wes Anderson. Mais je me suis surtout inspiré de Jean-Paul Belmondo dans le film "Le Voleur" de Louis Malle et de la série Dexter pour les pensées introspectives du héros". Un travail très traditionnel et paradoxalement original, dont on a hâte de connaître la fin dans le tome 2. 

"Le Voleur d'Estampes", de Camille Moulin-Dupré, chez Glénat, tome 1 disponible, récit complet en deux tomes.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles