Louer des vêtements plutôt que de les acheter : trois sites s'emparent de ce phénomène

Le site belge Taleme.be ouvre un pop store à Paris jusqu'au 30 avril. [Tale me ]

Louer des vêtements plutôt que de les acheter, une nouvelle tendance très en vogue. Pour essayer, trois sites en ont fait leur spécificité. 

L'économie collaborative ne se cantonne pas au secteur touristique avec Airbnb ou Blablacar. La mode s'y intéresse de près également, à tel point que la location de vêtements devient ultra tendance. De jeunes start-ups en font leur cœur de métier et cela donne envie. Alors, pourquoi s'y mettre ? Parce que ce nouveau mode de consommation offre la possibilité de renouveler sa garde de robe de façon illimitée sans payer le prix fort et, qu'en prime, il permet de réduire l'impact environnemental de l'industrie textile. Modeuse et écolo, c'est possible. 

Louer des pièces de luxe et profiter des conseils de stylistes

photo_juliette_jem-1.jpg

© Juliette Jem

Alors que les modes de consommation changent, Pascale Guasp a choisi d’appliquer ce modèle d’économie partagée à l’univers du prêt-à-porter de luxe en lançant ElssCollection. Créé il y a trois ans, ce service de location de tenues présentées lors des derniers défilés propose, depuis juillet, une nouvelle offre d’abonnement infini. A partir de 150 euros par mois, et un engagement sur un trimestre, les clientes peuvent désormais emprunter deux pièces - robe, jupe, manteau, top, pull, veste...- qu’elles pourront garder tout le mois ou échanger en boutique autant de fois qu’elles le désir sans avoir à s’occuper du pressing. Ce vestiaire chic est doté de plusieurs milliers de tenues qui s’adaptent aussi bien à la vie de tous les jours qu'aux grandes occasions.

A lire aussi : Vidéo : quand une femme sexy fait semblant d'être ivre dans la rue

Le plus de l’enseigne : son concept store, situé au 5 rue de Beaujon. Plus qu’un simple service en ligne, ElssCollection propose au sein de cette boutique une véritable expérience de shopping personnalisée durant laquelle les clientes bénéficient des conseils avisés de stylistes. L’enseigne travaille actuellement avec une douzaine de créateurs (Kenzo, Carven, Ralph Lauren...) et offre un large éventail de tailles allant du 36 au 44. A noter qu'il est toujours possible de louer ponctuellement une pièce pour quatre jours. A partir de 180 € /mois, les clientes peuvent également être livrées directement à domicile et le retour est inclus. 

elsscollection.fr

Une formule sans contrainte

img_2471_0.jpg

© DR 

Emprunter des vêtements comme dans une bibliothèque, tel est le concept de l’Habibliothèque. Créée en 2014, la start-up qui jusqu’à cet été proposait des forfaits d’un mois, six mois ou un an a récemment évolué en lançant une offre unique sans engagement. Pour 149 € par mois, le site, qui dispose aussi d’un showroom rue Saintonge, donne la possibilité de choisir trois pièces de créateurs, d’être livré par coursier dans Paris ou par colis chez soi, de les garder le temps souhaité - un jour, trois semaines, six mois - puis de renvoyer une, deux ou trois pièces et de les échanger contre de nouveaux modèles.

Une nouvelle offre qui place la flexibilité et l’absence de contraintes au centre de sa démarche. Non seulement, il est possible de se désengager en un clic mais les frais de port sont gratuits et le site prend charge le nettoyage lors du renvoi. Près d’une vingtaine de créateurs collaborent aujourd’hui avec l’Habibliothèque proposant des pièces du quotidien et des tenues de soirée.

lhabibliotheque.com

Location de vêtements éthiques pour enfants

dsc01055.jpg

© Tale me

Une démarche mode et responsable. Parce que la surproduction vestimentaire a un réel impact sur la planète et que toute la garde-robe d'un enfant est à refaire à chaque saison, la start-up belge Tale me a imaginé en 2014 un concept de dressing partagé de vêtements à louer destiné aux petits de 0 à 6 ans et aux femmes enceintes. Disponible jusqu’alors en ligne sur le site taleme.be, l’enseigne vient d’ouvrir son premier pop-up store à Paris.

Située au 14 rue du Château d’eau (10e), cette boutique éphémère proposera jusqu’au 30 avril de louer des pièces de créateurs éthiques spécialement imaginées pour le public parisien, moyennant un abonnement mensuel de 9,50 euros pour une pièce enfant incluant l’assurance tâches et déchirures et à partir 14,50 euros pour les femmes enceintes avec échange à volonté. De son côté le site, riche de plus de 8.000 pièces permettra, via un principe d’abonnement incluant les frais de transports, de prolonger toute l’année cette expérience shopping responsable. 

taleme.be

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles