"Numéro des survivants" de Charlie Hebdo : le trafic commence

Le logo du site d'enchères en ligne eBay[JACQUES DEMARTHON / AFP]

Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour que certains profitent de l'engouement suscité par le dernier numéro de Charlie Hebdo pour tenter de faire des affaires. Le "numéro des survivants" publié mercredi est déjà l'objet de spéculations sur eBay.

 

Dès 07H19 mercredi matin, le site d'enchères en ligne eBay publiait sa première annonce relative au dernier numéro de Charlie Hebdo, conçu par l'équipe qui a survécu au massacre commis par les frères Kouachi.

Le texte de l'annonce adopte un ton très détaché : "Je viens de finir de le lire, je ne tiens pas à le conserver n'étant pas collectionneur mais je sais que beaucoup ne l'ont pas lu et le désirent ardemment".

 

Nuit écourtée

Mais le paragraphe suivant permet de comprendre que ce détachement n'est que rhétorique. L'objectif du vendeur est bel est bien de faire une belle affaire. "Comme tout ce qui est rare est cher, je le propose à un prix supérieur à sa valeur de départ".

L'argument invoqué laisse songeur. "Merci de le comprendre. Je me suis levé à 06H du matin pour l'acheter". Et pour compenser cette nuit écourtée, la mise à prix est donc fixée à... 200 euros.

 

Indignation

Cette annonce a été rapidement repérée par les internautes qui en ont fait des captures d'écran et les ont partagées sur les réseaux sociaux, en les assortissant de commentaires pour le moins virulents à l'encontre du spéculateur de circonstance.

Malgré cette vague d'indignation, cette vague a été suivie par de nombreux autres vendeurs. Les prix varient dans une fourchette très large. Puisque la version en pdf est proposée à 3,90 euros (377 exemplaires étaient déjà vendus à 09H30) tandis qu'un autre internaute proposait la version papier à... 100.000 euros !

Le numéro de Charlie Hebdo daté du 7 janvier 2015 avait lui aussi fait l'objet d'un véritable business sur eBay. Certaines enchères avaient ainsi dépassé les 10.000 euros en quelques heures.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles