Nabilla et Thomas Vergara : la rupture est-elle consommée ?

Nabilla et Thomas au temps de l'insouciance [ARCHIVES / AFP]

Nabilla et Thomas Vergara ont-ils décidé de suivre des chemins définitivement divergents ? Un récent indice laisse supposer que les amants terribles ont peut-être définitivement renoncé à leur histoire d'amour.

 

Depuis sa sortie de prison, où Nabilla était enfermée pour une tentative de poignardage présumé sur la personne de Thomas Vergara, les deux jeunes gens avaient théoriquement interdiction de communiquer.

Définitivement "addicts" aux réseaux sociaux, la star de la téléréalité et le mannequin n'ont cependant pas pu s'empêcher d'échanger des signaux cabalistiques sur Twitter notamment.

 

Entre espoirs et craintes

Une connnivence supposée qui laissait espérer à leurs fans qu'une réconciliation était possible. Mais une démarche que certains proches des deux protagonistes observaient sans doute avec réserve. Tarek, le petit frère de Nabilla, avait ainsi déclaré officiellement qu'il espérait cette histoire d'amour définitivement close, en dépit de son amitié ancienne pour Thomas.

Un épisode récent pourrait indiquer que c'est finalement le chemin de la rupture qui aurait été emprunté par Nabilla et Thomas. Twitter est en effet devenu un baromètre souvent fiable des amours people. 

 

"Unfollow"

Lorsque deux amants ne se "suivent" plus, c'est bien souvent le signe qu'il y a de l'eau dans le gaz. Récemment, c'est par ce biais que l'on a pu pressentir la rupture entre Ronaldo et Irina Shayk, confirmée par la suite. Or c'est bien ce qui vient de survenir chez nos deux stars hexagonales. En effet, ont remarqué les observateurs avisés, Thomas ne suit plus Nabilla sur le site de microblogging.

La rupture n'a pas été confirmée. Mais cela fait plusieurs semaines que les indices concordent. Début janvier, la belle n'avait-elle pas posté un tweet dans lequel elle citait une chanson de Biolay et Paradis. Or dans cette chanson qu'elle présentait comme fétiche, on trouve des paroles telles que "Les hommes sont des chiens / Qu'on tient par le collier". Tout un programme. Thomas avait dû apprécier.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles