Dens54 fait chanter Madonna sur sa version de «Like a virgin»

Dens54 a séduit la Reine de la pop avec un remix réalisé en 2008 Dens54 a séduit la Reine de la pop avec un remix réalisé en 2008[Dens54]

Son remix du titre culte «Like a virgin» traverse actuellement la planète avec le Rebel Heart Tour de Madonna. Denis Zabee alias Dens54, musicien amateur lorrain, vit un rêve éveillé.

Quand cet «arrangeur/remixeur» a reçu début juillet un message sur Facebook  lui annonçant que les équipes de Madonna étaient intéressées par son remix, Dens54 a eu peine à le croire. Le message manifestait un intérêt pour un de ses morceaux et était signé par une personne qui se présentait comme une collaboratrice du manager de Madonna. «Nous l’aimons beaucoup (le remix ndlr) ! Pour la tournée on veut faire quelque chose d’officiel !».

«J’ai pensé à une blague» confie le passionné de musique, éducateur auprès de personnes handicapées à la ville. Mais quelques jours plus tard, un nouveau message, toujours signé par la collaboratrice de Guy Oseary, demandait les masters du remix de «Like a virgin». «Je les ai envoyés sur le coup et je n’ai pas pensé à l’argent ni à mes droits d’auteur, j’ai dit «oui» tout de suite, sans réfléchir». 

_«Merci ! Chaleureusement. On vous tiendra au courant» a-t-il reçu en réponse. Il lui aura fallu ensuite attendre fin août pour recevoir un «C’est bon ! On utilise votre morceau. Nos avocats vous contacteront.». Ces derniers lui ont proposé, selon la somme (secrète) rapportée par Le Républicain lorrain, 3 500 dollars pour qu’il cède ses droits à perpétuité.

«Le contrat fait 6 pages avec des restrictions à toutes les lignes» nous explique-t-il. «Je leur ai légué tous les droits. Je n’ai pas essayé de négocier quoique ce soit. C’était déjà énormissime que la fée Madonna pose ses yeux sur mon berceau. Ils ne m’auraient rien proposé, j’aurais dit 'oui' quand même».

Sur un petit nuage, et en même temps encore dubitatif, il a fallu pour réaliser (un peu), que le Lorrain regarde le premier concert du Rebel Heart Tour de Madonna qui avait lieu à Montréal le 9 septembre dernier. Depuis Metz, via l’appli Periscope, il a pu le constater. «Je me suis rendu compte qu’elle avait bien intégré mon morceau à sa tournée mondiale 2015-2016. C’est tellement énormissime que je ne m’en rends toujours pas compte même si depuis je suis allé la voir trois fois en concert, deux fois à Bercy, et à Zurich.»

De quoi propulser un peu plus le mixeur dans les étoiles, le magazine Rolling Stone a décrit «Like a virgin» comme «un des temps forts du show». Pour Billboard, la séquence «Like a virgin » est «Pharrell-esque».

 

«Quand je pense aux arrangements casse-tête que j’ai pu faire… Elle me choisit un des plus simples !»

Créé en hommage aux versions lives de «Like a virgin» le remix consistait, comme un jeu, à les mélanger alors qu’elles n’avaient rien en commun. «J’ai dû tout rejoué. Il y avait un côté electro et un côté oriental». L’histoire commence en 2008.

«Juste après une tournée mondiale de Madonna, j’étais resté sur ma faim. Elle n’avait pas joué «Like a virgin » alors que c’est un morceau culte de sa discographie, explique Dens54. Du coup je me suis dit «je vais faire une version 'à la 2008'. J’ai fait deux arrangements. Je les ai proposés à un site spécialisé Madonna qui en voulait une troisième. J’ai produit cette troisième version sur le fil, qui était très rythmique, avec très peu de musique. Le morceau gagnait en efficacité mais en tant que musicien je la trouvais un peu moins sympa que les deux autres même s’il y avait un truc qui se passait sur cette version-là…» Mis en ligne en 2009 sur le site madonarama.com, «le remix a plutôt bien plu. Il a fait son bonhomme de chemin pendant 4-5 ans et en juillet dernier, j’ai reçu un message sur Facebook…».

Il touche désormais du doigt le rêve de vivre de sa musique.

Ce remix pour Madonna a des retombées très positives et le musicien amateur - qui bosse «comme un dingue 8 heures par jour sur sa musique» - voit en ce moment sa vie un peu «chamboulée». Des groupes ont déjà pris contact avec lui pour des collaborations, mais pour l’instant c’est un spectacle sur Balavoine qui retient son attention. «Je m’occupe des arrangements qui seront produits sur scène. Le spectacle («Vivre ou survivre», ndlr) aura lieu le 13 février au Zénith de Pau.

«Je travaille aussi sur un album, confie-t-il aussi. Je fais les arrangements, je chante, j’ai appris la guitare, j’ai des notions de batterie, basse, percus… Je touche à tout. L’album est pour l’instant constitué à moitié de reprises à moitié de compos. A terme, j’aimerais qu’il n’y ait que des compos». Quant au style il le qualifie «à mi-chemin entre Christine and the queens, Stromae, et un peu de Madonna forcément». 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles