Vidéo : des Femen seins nus interrompent une conférence de Tariq Ramadan

Plusieurs militantes de l'organisation féministe Femen ont perturbé, samedi 14 mai, une conférence de l'islamologue controversé Tariq Ramadan, au Bourget près de Paris. 

Sur la vidéo visible en tête de l'article, abondamment relayée sur les réseaux sociaux et par plusieurs médias, on peut voir une femme vêtue d'une abaya s'approcher de Tariq Ramadan. L'islamologue suisse controversé s'exprimait dans le cadre d'un café-débat sur le thème «L'islam politique existe-t-il ?» à l'occasion de la 33e Rencontre annuelle des musulmans de France qui se tient ce week-end au Bourget, en Seine-Saint-Denis.

A lire aussi : Maroc : la justice relâche les deux hommes condamnés pour homosexualité

Arrivée à quelques mètres de l'intellectuel, la jeune femme a ôté sa tenue laissant voir sa poitrine nue. Elle a été rejointe par trois autres militantes Femen également dépoitraillées, qui ont scandé «Allah is not a politician» («Allah n'est pas un homme politique»), avant que le service d'ordre ne les expulse hors de la salle.

Quatre activistes interpellées

Quatre militantes ont été interpellées par la police aux frontières, compétente sur ce secteur de l'aéroport du Bourget, et ont été placées dans la soirée de samedi «en garde à vue pour exhibition sexuelle». Elles ont été relâchées dimanche, en fin de matinée. Dans un communiqué, l'organisation féministe, habituée à ce genre d'actions, a expliqué que son but était de «protester contre la venue de prédicateurs intégristes lors d'un rassemblement visant à politiser les musulmans de France sous l'égide des Frères musulmans».

Un «non-incident», pour Tariq Ramadan

Petit-fils du fondateur des Frères musulmans, l'Egyptien Hassan El-Banna, Tariq Ramadan, a déclaré que l'action des Femen était «un non-incident». «On s'y attendait, elles veulent faire le buzz», a ajouté un responsable de l'organisation de la rencontre annuelle des musulmans de France, faisant vraisemblablement référence à la perturbation, toujours par deux militantes Femen, d'un salon consacré à la femme musulmane à Pontoise (Val-d'Oise), en septembre 2015. L'Union des organisations islamiques de France (UOIF), responsable du rassemblement de ce week-end, a déposé plainte.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles