Tout savoir sur Anastasia Kvitko, la «Kim Kardashian russe»

Anastasia Kvitko s'est installée à Miami pour poursuivre sa carrière de mannequin.[©Instagram/anastasiya_kvitko]

Ses courbes lui permettent d’attirer des millions de fans sur son compte Instagram. Âgée de 21 ans, Anastasia Kvitko ne passe pas inaperçue sur la Toile. A tel point qu’elle est désormais baptisée la «Kim Kardashian russe».

Originaire de Kaliningrad, ville située au bord de la mer baltique totalement isolée du territoire russe entre la Pologne et la Lituanie, Anastasia Kvitko a été repérée à 17 ans par le photographe de mode Anvar Norov. C’est ainsi qu’elle a découvert les joies du mannequinat, et qu’elle a décidé de faire carrière.

A lire aussi : Les 10 plus belles femmes du monde 2016

 

Have a nice dayPhtoto @bryandewittphoto

Une photo publiée par Anastasia Kvitko (@anastasiya_kvitko) le

Ses courbes généreuses (et c’est un euphémisme) lui ont valu d’être approché par d’autres professionnels souhaitant travailler avec elle. «Les photographes m’écrivaient eux-mêmes, me proposant de me photographier, de regarder ma formidable complexion» explique-t-elle dans un article du site du Mirror.

A lire aussi : Les 15 photos les plus sexy d'Anastasia Kvitko sur Instagram

Une carrière aux Etats-Unis

Croulant sous les demandes de publicité aux Etats-Unis, la jeune femme a décidé de s’y installer. Dans la ville de Miami en Floride plus précisément. Anastasia Kvitok assure que ses formes sont naturelles, malgré les spéculations qui abondent sur Internet sur le fait qu’elle ait eu recours à la chirurgie esthétique pour afficher des mensurations affolantes : 95 cm de tour de poitrine, 63 cm de taille, et 105 cm de hanches. Son agence de mannequin lui a demandé toutefois de perdre du poids pour répondre aux exigences de la mode. Ce qu’elle a catégoriquement refusé de faire.

«Je ne vais pas changer quoi que ce soit car je suis pour le naturel. Mais je ne vois pas la chirurgie esthétique comme une mauvaise chose» précise-t-elle. «La seule chose qui me prend du temps, c’est le sport. Donc je passe beaucoup de temps dans les salles de sport» poursuit-elle.

Comparée à Kim Kardashian

Forcément, avec ses courbes, Anastasia Kvitok n’a pas pu empêcher la comparaison avec une autre femme connue pour ses formes, Kim Kardashian. D’où son surnom dans la presse où elle est présentée comme étant la «Kim Kardashian russe». Une comparaison qu’elle ne comprend pas vraiment, mais qui ne la dérange pas non plus.

 

Good morning

Une photo publiée par Anastasia Kvitko (@anastasiya_kvitko) le

Sa notoriété ne cesse de grimper. En témoigne le nombre d’abonnés à son compte Instagram qui est passé d’un peu plus de 2,6 millions d’abonnés en avril dernier à plus de 4,3 millions au moment où nous tapons ces lignes. Une célébrité grandissante qui, on l’espère, n’entamera en rien la fraîcheur de sa personnalité.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles