Kanye West interné : ces stars qui sont passées par la case hôpital psychiatrique

Amanda Bynes souffre de troubles bipolaires Amanda Bynes souffre de troubles bipolaires[Astrid Stawiarz / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Kanye West a été admis à l'hôpital pour soigner des troubles dépressifs. Mais la star n'est pas la première sur la liste de celles qui ont connu des troubles psychiques.

A première vue, on est tenté de ne pas comprendre pourquoi ces gens riches, célèbres, peu soumis au stress du quotidien sont sujets à la dépression. Pourtant, il semblerait qu'ils soient soumis à d'autres formes de pressions tout aussi difficiles à supporter. Et si certains sont certainement fragiles psychologiquement, la célébrité ne semble pas beaucoup les aider.

Les enfants stars

Il n'est pas rare de voir des acteurs devenus stars dans l'enfance sombrer dans la dépression ou même être soignés pour des troubles psychiatriques graves. Ainsi, Jake Lloyd, alias Anakin Skywalker jeune dans Star Wars : la menace fantôme a été interné en hôpital psychiatrique en avril dernier après avoir été diagnostiqué schizophrène. Amanda Bynes, qui a commencé sa carrière d'actrice à seulement sept ans, a été interné pour soigner sa bipolarité.

D'autres tombent dans la dépression et les stupéfiants. Ainsi, Justin Bieber a confié souffrir de dépression à cause de la célébrité, alors que Lindsay Lohan, accro aux drogues et à l'alcool, a fait plus parler d'elle pour ses frasques que pour ses rôles au cinéma. La comédienne est d'ailleurs revenue récemment, à la télévision, sur ses quelques séjours en clinique de désintoxication et de repos, ce qu'a fait également Macaulay Cukin, star mondiale depuis sa participation à 10 ans au film «Maman j'ai raté l'avion», ou encore Kirsten Dunst, qui s'était fait connaître des 1995 avec son rôle dans le film Jumanji.

A lire aussi : Que devient Lindsay Lohan ?

Le manque d'intimité, facteur de «burn out» ?

Sans cesse surexposées, traquées par les paparazzi, les stars souffrent parfois du manque d'intimité quand elles ne sont pas tout simplement épuisées par les sollicitations constantes des fans ou de leur entourage, les voyages et le décalage horaire, comme Cara Delevingne qui a avoué ainsi avoir fait une dépression lorsqu'elle faisait du mannequinat.

Certains - la liste est longue - se réfugient dans la drogue : Robbie Williams a dû effectuer un séjour en désintoxication pour se libérer de sa propansion à consommer toutes sortes de drogues et de médicaments, Jonathan Rhys Meyer a sombré très jeune dans l'alcool, Jim Carrey a décidé d'arrêter toutes substances euphorisantes et Prozac alors qu'il était sujet aux crises d'angoisse et à la dépression, mal dont souffrirait également Adam Sandler. Owen Wilson aurait fait une tentative de suicide en 2007 avant d'être temporairement interné pour soigner sa dépression et son addiction aux drogues.

Des maux assumés

Tout comme Amanda Bynes, Catherine Zeta-Jones a elle aussi effectué des séjours à l'hôpital pour soigner ses troubles bipolaires, ce qu'elle n'a pas caché. De son côté, Demi Lovato n'a jamais caché sa maladie. Et Gwyneth Paltrow, à l'instar de Brooke Shields, a souvent évoqué la dépression post-partum dont elle a souffert après la naissance de l'un de ses enfants, Moses, en 2008.

Demi Moore a elle, été hospitalisée pour soigner son anorexie, après Mary-Kate Olsen ou encore Anne Hathaway, qui a l'air d'aller beaucoup mieux. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles