Le zoo humain du zinc

Bruno Solo et Dominique Besnehard dans "Brèves de comptoir" de Jean-Michel Ribes Bruno Solo et Dominique Besnehard dans "Brèves de comptoir" de Jean-Michel Ribes[©Christophe Brachet]

Concentrés d’humanité, les "Brèves de comptoir" de Jean-Marie Gourio passionnent Jean-Michel Ribes depuis de nombreuses années.

 

Après les avoir mises en scène au théâtre à trois reprises, en 1994, 1999 et 2010, le directeur du Théâtre du Rond-Point a souhaité leur donner vie au cinéma.

A L’hirondelle, café d’une petite place de banlieue situé en face d’un cimetière, la vie va bon train de 6h30 à 22h30. Entre les habitués, les clients de passages, les visites inopinées du ministre, chacun vient trouver un peu de chaleur humaine et de réconfort auprès du zinc.

Tout comme le faisait "Musée haut, musée bas", précédent long-métrage de Ribes, "Brèves de comptoir" affiche un casting savoureux et abondant. Passées les premières minutes d’acclimatation, le film parvient à emmener le spectateur dans une douce ronde de cadavres exquis, un patchwork d’associations d’idées poétiques et féroces.

 

La bande-annonce de "Brèves de comptoir" :

 

"Brèves de comptoir", de Jean-Michel Ribes.

À suivre aussi

Le réalisateur pourrait être suspendu de la Société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs.
Cinéma Roman Polanski risque d'être sanctionné par la Société civile des Auteurs Réalisateurs Producteurs
Mieux vaut éviter de regarder les films dans l'ordre de leur sortie en salle.
Cinéma Marvel : dans quel ordre chronologique faut-il regarder tous les films ?
Cinéma L'équipe du prochain OSS 117 est à la recherche de figurants pour un tournage en région parisienne

Ailleurs sur le web

Derniers articles