Papa Was Not a Rolling Stone : s’en sortir à tout prix

Doria Achour et Soumaye Bocoum dans "Papa Was Not a Rolling Stone" de Sylvie Ohayon Doria Achour et Soumaye Bocoum dans "Papa Was Not a Rolling Stone" de Sylvie Ohayon[© Guy Ferrandis]

C’est l’histoire d’une revanche sur la vie. Les années 1980. La jeune Stéphanie vit dans la cité des 4 000 à La Courneuve entre une mère parfois aux abonnés absents et un beau-père qui a souvent la main lourde.

 

Studieuse, elle compte sur ses bonnes notes pour quitter la banlieue. En attendant de concrétiser ses rêves, elle peut compter sur la lecture, la danse et la complicité de ses amis pour s’évader.

Premier long- métrage de Sylvie Ohayon, qui adapte ici son autobiographie parue en 2011 chez Robert Laffont (prix de la Closerie des Lilas), "Papa Was Not a Rolling Stone" se présente comme un mélange entre "Fish Tank" et "Tout ce qui brille".

Parfois maladroitement filmé et pas toujours bien interprété, ce récit d’apprentissage drôle et tendre reste cependant toujours sincère et a pour lui des dialogues réalistes et des seconds rôles solides.

 

"Papa Was Not a Rolling Stone", de Sylvie Ohayon, avec Doria Achour, Aure Atika et Marc Lavoine. En salles le 8 octobre 2014.

 

La bande-annonce de "Papa Was Not a Rolling Stone" :

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles