Une nouvelle mesure contre le téléchargement illégal

Fleur Pellerin en 2013 à Matignon, à Paris.[©PatrickKovarik/AFP/Archives]

Fleur Pellerin et le ministère de la Culture ont mis en place, mercredi un nouveau dispositif en partenariat avec les grands sites spécialisés, prévoyant de réduire le téléchargement illégal. 

 

Le ministère de la Culture a passé un accord avec Allociné, Télérama, Première et Sens Critique pour qu’ils intègrent un bouton "voir ce film en VOD" qui dirige l’utilisateur vers un catalogue d’offres légales (et payantes). L'objectif est de profiter de la popularité de ces sites qui affichent entre 2 millions (Télérama) et 9 millions (Allociné) de visiteurs par mois pour promouvoir l'offre l'égale.

C’est avec l’aide du Centre national du cinéma (CNC), que la ministre a mis en place une base de données regroupant plus de 10.000 long-métrages accessibles par ce biais.

 

S'aider des recherches des internautes

Dans la majorité des cas, un utilisateur qui veut voir un film ne va pas chercher une offre légale, mais se contente de saisir le nom du film dans la barre de recherche de son navigateur. Or les moteurs de recherche font remonter parmi les premiers résultats des sites frauduleux.

La nouvelle mesure permettrait de mettre plus en avant les films non-piratés, car selon Fleur Pellerin "l’offre en ligne est tellement confuse qu’il est parfois plus facile de trouver un film sur un site illicite". La loi Hadopi avait permis la mise en place d'un site officiel, offrelegale.fr, qui n'a pas rencontré le succès escompté.

 

À suivre aussi

littérature Voutch : «les fables de La Fontaine, ce n'est pas du tout nunuche»
Monument Les dons pour Notre-Dame n’iront à aucun autre monument, assure le ministre de la Culture
Notre-Dame de Paris : 13 tableaux ont été évacués de la cathédrale avec succès
patrimoine Notre-Dame de Paris : 15 tableaux ont été évacués de la cathédrale avec succès

Ailleurs sur le web

Derniers articles