"Bons à rien" : Gianni sort de ses gonds

Gianni Di Gregorio dans son film "Bons à rien". Gianni Di Gregorio dans son film "Bons à rien".[©FABRIZIO_DI_GIULIO]

Après "Le déjeuner du 15 août" en 2009, et "Gianni et les femmes" en 2011, Gianni Di Gregorio livre sur les écrans une nouvelle aventure de son alter ego, dans un troisième volet tout aussi sympathique.

 

Gianni a tendance à être trop gentil et son entourage a bien compris qu’il pouvait en profiter. Entre son ex-femme qui lui en demande toujours plus, sa voisine qui lui casse sans cesse les pieds et ses collègues de bureau, Gianni n’en peut plus.

Alors quand, à six mois de la retraite, on lui annonce qu’il ne pourra finalement pas partir, il frôle la crise de nerfs. Pour son médecin, le diagnostic est clair : Gianni doit apprendre à ne plus se laisser marcher sur les pieds et se faire respecter, quitte à s’énerver.

Avec "Bons à rien", le réalisateur italien pointe du doigt, avec son humour tout en délicatesse, nos sociétés qui portent aux nues les leaders.

 

"Bons à rien, de et avec Gianni Di Gregorio, et Marco Marzocca. En salles, le mercredi 18 février.

La bande-annonce de "Bons à rien" :

 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles