Qui est Antonythasan Jesuthasan, héros de "Dheepan", Palme d’or à Cannes ?

Antonythasan Jesuthasan, acteur principal du film "Dheepan", aux côtés de Jacques Audiard.[VALERY HACHE / AFP]

Aujourd’hui propulsé en pleine lumière après la Palme d’or de "Dheepan" au dernier festival de Cannes, Antonythasan Jesuthasan n’a pas eu un parcours conventionnel. De son passé au sein des Tigres de Libération de l’Ilâm Tamoul au tapis rouge, retour sur la vie d’un homme que rien ne prédestinait à devenir acteur.

 

Né au Sri-Lanka, le jeune homme rejoint volontairement les Tigres de Libération de l’Ilâm Tamoul, mouvement indépendantiste tamoule, au milieu des années 80 alors qu'il est âgé de 16 ans. Là, dans les camps d’entraînement, il y apprend à se battre et à manier les armes.

Mais après près de dix ans au sein des Tigres, en 1993, Antonythasan Jesuthasan, en désaccord avec l’évolution du mouvement qui, selon lui, oublie ses idéaux, préfère le quitter. Il finit par gagner la France la même année où il acquiert un statut de réfugié politique. Le combat du mouvement prendra de son côté fin en 2009, quand les séparatistes annonceront mettre un terme à leur guerre civile.

 

Petits boulots et écriture

Dans l’hexagone, le sri-lankais enchaîne les emplois. Travail en cuisine ou  dans un supermarché, Antonythasan Jesuthasan tente de joindre les deux bouts rapporte Télérama.

Mais surtout, il écrit. Si bien que son premier roman, Gorilla, paraît en 2001. Dans ce recueil, il y raconte des souvenirs de son passé au sein des Tigres. Dans son deuxième livre, Traitor, il évoque la violence et le massacres de prisonniers par le gouvernement du Sri Lanka. Son troisième roman doit sortir en juillet 2015.

 

Audiard et le cinéma

Aujourd’hui, Antonythasan a 47 ans et est devenu la tête d’affiche du nouveau Jacques Audiard, "Dheepan", Palme d’or au festival de Cannes 2015. Le réalisateur l’a repéré lors d’un casting sauvage au sein de la communauté tamoule de la région parisienne.

"Dheepan", c’est un peu l’histoire de sa vie. Le film raconte ainsi le destin d’un soldat séparatiste qui fuit le Sri Lanka pour rejoindre la France avec femme et enfant. Là, dans une banlieue parisienne, il devra faire face à la violence des dealers

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles