Jurassic World : "la continuité de l’histoire"

Bryce Dallas Howard tient le rôle principal de "Jurassic World". Bryce Dallas Howard tient le rôle principal de "Jurassic World". [© Universal Picture]

Un nouveau voyage dans le jurassique. Vingt-deux ans après le long métrage révolutionnaire de Steven Spielberg, les dinosaures reviennent faire frissonner les spectateurs. Récit d’aventures aux effets spéciaux colossaux, "Jurassic World" tient toutes ses promesses. Rôle principal du film au côté de Chris Pratt, l’actrice Bryce Dallas Howard a notamment été séduite par la fidélité de ce nouvel opus à l’esprit d’origine. 

 

A la lecture du script, vous attendiez-vous à tant de fidélité?

J’étais à la fois contente et soulagée de voir à quel point ça l’était. Ce n’est pas un reboot. C’est une suite authentique, la continuité de l’histoire.

 

Comment voyez-vous votre personnage, Claire?

Claire est une solitaire. Elle est responsable de cet immense parc qui accueille chaque jour 20 000 visiteurs. Au début du film, on comprend qu’elle a mis de côté son humanité au nom du profit. Et c’est grâce à cette aventure qu’elle va retrouver son sens de l’éthique. 

 

Dans le film, les scientifiques jouent aux apprentis-sorcier. 

Ce qui est amusant dans la science-fiction c’est l’idée du «et si». Et si les dinosaures et les humains coexistaient? Ici, le danger vient de l’orgueil des hommes, leur désir de dominer la nature. A l’heure où les biotechnologies font d’immenses progrès, il est plus que jamais indispensable de raconter ce genre d’histoires. 

 

Quel effet vous avait fait "Jurassic Park" à l’époque? 

Ce film a été une révolution. "Jurassic Park" était terrifiant, hilarant, palpitant, émouvant. Mais c’était aussi la première fois qu’on voyait s’animer sur écran des dinosaures plus vrais que nature.

 

Avez-vous suivi un entraînement spécifique pour le rôle ?

Quand on fait un film d’action, on doit se préparer à la manière d’un athlète parce qu’on ne peut pas se permettre de se blesser. Si on se blesse, le tournage risque de s’arrêter. Je me suis donc mis un point d’honneur à être prête. Je me suis beaucoup entraînée parce que mon rôle impliquait de nombreuses courses en chaussures à talons et que je savais que je serai vulnérable sur ces séquences. C’est drôle parce qu’à chaque nouveau film, on acquiert de nouvelles compétences… Mais jamais je n’aurai pensé qu’en faisant Jurassic World j’apprendrai à courir en talons !

 

Comment s’est passé votre collaboration avec Chris Pratt ?

Je ne l’avais croisé qu’une fois. Et j’étais très excitée quand il a été choisi pour jouer dans le film. Pas seulement parce que c’est un acteur talentueux mais parce qu’il donne l’impression d’être un mec cool, gentil et drôle. Et c’est comme ça d’ailleurs qu’il s’est révélé être. Je ne veux pas paraître égoïste, parce que tout le monde mérite d’avoir l’opportunité de travailler avec Chris, mais j’adorerais avoir la chance de travailler de nouveau avec lui. Chaque moment passé en sa compagnie a été lumineux, joyeux et rempli d’humour. Il n’est pas loin d’être l’homme parfait.  

 

"Jurassic World", de Colin Trevorrow, avec Chris Pratt et Bryce Dallas Howard. En salles mercredi.

 

La bande-annonce de "Jurassic World" :

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles