Star Wars : le procès de Dark Vador à Paris au Grand Rex

On ne connaît pas le nom du comédien qui endossera le masque de Dark Vador lors de son jugement. [(C) LOIC VENANCE / AFP]

Deux jours avant la sortie en France du septième épisode de Star Wars, Le Réveil de la Force, le terrible Dark Vador sera jugé le 14 décembre lors d'une soirée exceptionnelle au Grand Rex à Paris.

Dans l'enceinte du cinéma parisien, non loin des Grands Boulevards, la Fédération francophone de débat, qui a l'habitude d'organiser le jugement de personnages fictifs à la Sorbonne, par exemple, fera comparaître l'une des figures les plus emblématiques de la saga. Dans un communiqué, les organisateurs ont dévoilé le déroulé de cette grande joute oratoire : «L’Étoile de la Mort vient d’être détruite… Mais Dark Vador n’est pas mort. Il a été arrêté par le Sénat Galactique. Et va être jugé pour les actes qu’ils a commis ! Doit-il être condamné à mort ? Mérite-t-il la vie ? Les plus grands avocats du Barreau de Paris affronteront les meilleurs plaideurs YouTubers et étudiants qui incarneront les personnages les plus marquants de la saga au cours d’un procès hors-norme!».

Cet affrontement entre le Bien et le Mal sera ponctué de combats au sabre laser. Les musiciens de l'Orchestre de Lutetia joueront, quant à eux, les plus grands airs de Star Wars. Pour assurer la défense de ce méchant, on retrouvera à la barre Maître Eric Dupond-Moretti, surnommé «Acquittator», célèbre avocat pénaliste. Kami Haeri demandera, de son côté, la condamnation de Dark Vador. Maître Témime endossera le costume de Président du tribunal.

Chewbacca devrait faire partie du jury tandis que des dizaines de Stormtroopers seront là pour assurer la sécurité des spectateurs de ce show surprenant et inédit. Les participants qui composeront le Sénat Galactique devront voter et dire si Dark Vador est coupable de «génocide à l’encontre des habitants de l’Etoile de la Mort, abus de biens sociaux contre la Ligue des Jedi et abus de confiance contre la Force». Les billets dont les prix oscillent entre cinq et huit euros sont en vente, notamment, sur le site du Grand Rex.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles