Clooney en ouverture d'une Berlinale sous le signe de la crise des réfugiés

Les membres du jury de la Berlinale la veille de l'ouverture. (De gauche à droite) Alba Rohrwacher,Nick James, Lars Eidinger,Meryl Streep, présidente du jury,Clive Owen, Brigitte Lacombe et Małgorzata Szumowska à Berlin le 10 février 2016 [TOBIAS SCHWARZ                       / AFP] Les membres du jury de la Berlinale la veille de l'ouverture. (De gauche à droite) Alba Rohrwacher,Nick James, Lars Eidinger,Meryl Streep, présidente du jury,Clive Owen, Brigitte Lacombe et Małgorzata Szumowska à Berlin le 10 février 2016 [TOBIAS SCHWARZ / AFP]

George Clooney, les frères Coen et Meryl Streep en présidente du jury : Hollywood arrive en force jeudi soir à Berlin pour lancer le 66e Festival du film qui, loin du glamour, braquera aussi ses projecteurs sur la crise des réfugiés.

La Berlinale, qui dure jusqu'au 21 février, s'ouvrira avec une projection du 17e opus des réalisateurs américains Joel et Ethan Coen, la comédie "Ave, César !", déclaration d'amour au vieil Hollywood.

George Clooney, qui y interprète une vedette des années 1950 disparaissant en plein tournage d'un péplum, est attendu sur le tapis rouge aux côtés de sa femme Amal et des acteurs Channing Tatum et Tilda Swinton.

Le film, dans lequel jouent également Josh Brolin, Scarlett Johansson, Ralph Fiennes et le Français Christophe Lambert, sorti la semaine dernière aux Etats-Unis et sur les écrans français la semaine prochaine, sera projeté hors compétition.

L'actrice américaine aux trois Oscars Meryl Streep présidera cette année le jury du festival, entourée notamment de l'acteur britannique Clive Owen et de la photographe de mode française Brigitte Lacombe.

George Clooney lors du lancement de 100 Lives (100 vies) pour la commémoration du génocide arménien à New York Le 10 Mars 2015 [JEWEL SAMAD / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
George Clooney lors du lancement de 100 Lives (100 vies) pour la commémoration du génocide arménien à New York Le 10 Mars 2015

 

Ils seront chargés de départager les 18 films en lice pour l'Ours d'or, remporté l'an dernier par "Taxi Téhéran" du cinéaste dissident iranien Jafar Panahi, tourné clandestinement.

Parmi les prétendants au titre cette année figurent deux films français, "Quand on a 17 ans" d'André Téchiné, chronique sur l'adolescence avec Sandrine Kiberlain, Kacey Mottet Klein et Corentin Fila, et "L'Avenir" de Mia Hansen-Love avec Isabelle Huppert.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles