Roman Polanski renonce à présider les Césars

Des associations féministes avaient lancé une pétition appelant à sa destitution. [VALERY HACHE / AFP]

La réalisateur Roman Polanski a annoncé ce mardi 24 janvier qu'il renonçait à présider la cérémonie des Césars. 

Cette décision fait suite à la polémique, qu'il juge «injustifiée», déclenchée par des associations féministes. Soulignant qu'il avait été poursuivi en 1977 aux Etats-Unis pour le viol d'une adolescente de 13 ans, ces dernières avaient notamment lancé une pétition appelant à sa destitution. Lundi, ces associations avaient lancé un appel à manifester devant le restaurant Le Fouquet's où doivent être annoncées mercredi les nominations. 

La polémique avait même atteint le gouvernement puisque la ministre des Droits des Femmes, Laurence Rossignol, avait condamné le choix du réalisateur du «Pianiste» tandis que la ministre de la Culture, Audrey Azouley, n'avait pas commenté l'affaire. 

A lire aussi : Cannes et les Oscars, compétitions cinématographiques préférées des Français

Roman Polanski «profondément attristé»

Selon le communiqué diffusé par son avocat, Roman Polanski se dit «profondément attristé» par cette polémique, qui a par ailleurs «atteint sa famille».

L'avocat Me Hervé Temime, a également souligné que la polémique a été «alimentée par des informations tout à fait erronées». Et de poursuivre : «Rappelons que Samantha Geimer (l'adolescente, ndlr) a elle-même depuis très longtemps soutenu les démarches judiciaires entreprises par Roman Polanski pour régulariser sa situation vis-à-vis des Etats-Unis, et réclamé à ses côtés l'abandon définitif des poursuites». «La justice suisse puis la justice polonaise ont refusé de faire droit aux demandes d'extradition des Etats-Unis. Ces décisions ont établi qu'il avait bien exécuté la peine qui avait fait l'objet d'un accord entre toutes les parties à l'époque, procureur et avocat de Samantha Geimer inclus. C'est donc d'une manière totalement injustifiée que cette polémique a surgi», a encore dénoncé Me Hervé Temime. 

L'Académie des Césars avait annoncé le 18 janvier dernier le choix de Roman Polanski pour présider la 42e cérémonie qui se tiendra le 24 février. «Artiste, cinéaste, producteur, scénariste, comédien, metteur en scène, il existe bien des mots pour définir Roman Polanski mais un seul pour exprimer notre admiration et notre enchantement : merci, Monsieur le Président», avait écrit l'Académie. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles