UniversCiné lance UnCut, un SVOD pour les fans de cinéma indé

La plate-forme proposera jusqu'à 520 films par an pour les cinéphiles. [© UniversCiné]

Déjà très actif depuis dix ans pour promouvoir le cinéma indépendant à travers la VOD, UniversCiné compte ravir les amateurs de films d'auteurs avec UnCut. Lancé ce jeudi, le service en streaming permet d'accéder à 520 longs-métrages par an.

Contre un abonnement mensuel à partir de 3,99 euros (le tarif est dégressif selon l'engagement), UniversCiné promet de livrer un catalogue conséquent avec des œuvres venues du monde entier. Chaque jeudi, dix nouveaux films viendront s'ajouter à cette vidéothèque virtuelle. Ils resteront visionnables durant un mois, avant de laisser la place à de nouvelles œuvres.

A lire aussi : Almodovar présidera le jury du prochain Festival de Cannes

«UnCut reste au cœur de notre logique qui est de faire vivre le cinéma d'art et d'essai, souvent fragilisé, en lui donnant une visibilité sur le long terme, expliquent Charles Hembert, directeur des éditions UniversCiné, et Romain Dubois, responsable marketing et communication. Beaucoup de ces films restent peu de temps à l'affiche. Nous voulons donc apporter en quelque sorte le "cinéma de quartier" auprès des cinéphiles et toucher également un public plus jeune».

Un service multi-écran

Pour correspondre aux nouveaux usages mobiles, la plate-forme mise sur le multi-écran. Il est donc possible d'y accéder sur ordinateurs (PC et Mac), sur smartphones et sur tablettes (iOS et Android). Si son interface est proche de celles que l'on peut déjà apprécier sur MyCanal, Netflix ou Amazon Prime Video, celle-ci profite d'un classement par thématiques, avec des cycles proposés et des auteurs valorisés chaque mois.

Tous les genres y sont représentés (du film de gangsters, à celui d'horreur, en passant par les drames et les comédies). En outre, il reste possible d'accéder au service de location à l'acte pour des films plus récents, via la plate-forme UniversCiné. Cette dernière comptabilise plus de 600.000 locations chaque année.

La société espère d'ailleurs devenir une référence dans ce secteur pointu du cinéma, y compris à l'étranger grâce à UnCut, dont «le nom anglophone doit avoir une résonance internationale, car nous comptons en faire une marque européenne. Notre positionnement n'est toutefois pas de concurrencer Netflix ou MyCanal, mais plutôt en complément de leurs offres», concluent Charles Hembert et Romain Dubois.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles