Jay-Z prépare un film sur Trayvon Martin, symbole des «Black Lives Matter»

Avant de reprendre l'histoire de Trayvon Martin, Jay-Z a déjà réalisé une série documentaire sur Kalief Browder, autre symbole des dysfonctionnements de la société américaine. [Nicholas Hunt / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

La Weinstein Company, société américaine de production et de distribution de film vient de confirmer son partenariat avec le rappeur Jay-Z pour le lancement d’une série documentaire en six épisodes et un long-métrage sur Trayvon Martin.

Le 26 février 2012, George Zimmerman, policier blanc, assure une ronde de surveillance à Sanford, en Floride. Au cours de sa maraude, il tire sur Trayvon Martin et le tue. L'adolescent noir de 17 ans, qui se rendait chez son père, était désarmé.

Des séries et des symboles

Lors de son procès, son avocat a fait valoir la légitime défense: il se serait méfié en raison de nombreux braquages ayant eu lieu dans le quartier, mais nie avoir agi pour motif racial. Un an après les faits, il est acquitté, créant un débat national sur les inégalités raciales face à la justice. Le mouvement des «Black Lives Matter» est lancé, un slogan qui sera repris régulièrement depuis, chaque fois que des citoyens noirs sont tués par des policiers blancs.

Ce n’est pas la première fois que le rappeur s’inscrit dans une création cinématographique. Il a déjà travaillé sur une série documentaire intitulée «Time : The Kalief Browder story», racontant l’histoire d’un lycéen de 16 ans emprisonné à tort. Ce dernier était devenu le symbole de la violence endémique des prisons américaines.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles